KWM Escadrille sur IL2. Du biplan au chasseur à réaction, l'aventure unique des pilotes de la Luftwaffe de 1936 à 1945. Escadrille Virtuelle il2 Kommando Werner Mölders de la luftwaffe est un groupe de pilotes virtuels passionnés par l'aviation.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 debriefing

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
KWM_Tanzer
Oberstleutnant
Oberstleutnant


Nombre de messages : 9981
Age : 53
Localisation : Pieds secs mais pas loin de la plage
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: debriefing   Ven 23 Sep - 23:45

Mission 1

en gros, les Russes sont passés là où on les attendait le plus et où çà avait le moins de chances de marcher, mais en force ou grâce à l'incompétence de nos IA.

Les 190 ont accompli leur mission mais elle s'est révélée d'autant plus suicidaire que les bandits sont arrivés à basse alti donc n'ont pas perdu de temps à grimper et étaient là après environ 2mn de vol...Les 4 pilotes ont touché le pont de Schlisselburg qui a été totalement détruit. Beau boulot de la part d'au moins 2 pilotes dont ce n'était pas la spécialité (Hartmann et Heinz).
Je suis le seul rescapé sans doute parce que j'ai grillé mon moteur: une fois lancé à plat vers le pont, j'ai remis le pas en manuel pour regrimper et sans doute trop tôt: le moteur s'est mis à couiner, c'était foutu, et les bandits arrivaient. J'ai envoyé 3 et 4 faire face aux bandits en demandant à 2 de couvrir mon extension, puis quand mon moteur à stoppé, j'ai demandé à 2 de virer vers les bandits après avoir moi-même fait une frontale infructueuse. Je me suis posé dans un champ près du village au sud-est de Schlisselburg. 3 et 4 se sont retrouvés face à 8 chasseurs, jabos et escorte, et ont été abattus rapidement après un court combat. 2 a réussi à en abattre 1 mais s'est écrasé en tentant d'atterrir endommagé.

Les Buffalos étaient arrivés à la rescousse mais de mon point de chute je voyais celui d'Hauswirth fumer, et il a dû rapidement se poser à Kirovsk (base de Schlisselburg).

De leur côté au sud de Leningrad, les 110 ont fait un sans-faute en détruisant 5 ponts dont 4 pour Jarno, protégeant ainsi les accès vitaux à nos bases de Kolpino et Pushkin. Une fois que j'ai pu rejoindre un poste allemand équipé d'une radio, je suis entré en contact avec lui quand il partait en reco sur la partie est du couloir tenu par nos forces. Je lui ai d'abord de demandé de remonter le fleuve pour vérifier si une colonne ennemie tentait de passer. Puis une fois parti à l'est, il a alors repéré un pont ferroviaire détruit et un train immobilisé sur l'autre rive. Touché par la DCA, il a alors dû rentrer.

Les 109 qui devaient couvrir les 110 ont patrouillé au sud de Leningrad, finissant par accrocher d'abord des Yaks puis une formation de Pe2 qui a eu raison de 3 des avions. Seul Schnaps a pu atterrir en catastrophe dans nos lignes, Bull et Matt se sont retrouvés sur la rive nord...et les ponts sont coupés. Reste à traverser sur la glace... Mayer seul, a alors escorté Jarno pour sa reco et à son tour, repéré un groupe de chars franchissant un pont au nord du train. Les He111 n'ont donc pas fait leur boulot et ont largué bêtement leurs bombes sur la première cible (le pont ferroviaire), laissant intact les 3 autres alors qu'ils avaient plus de bombes qu'il n'en fallait pour couper les 4 ponts jusqu'au lac et contenir l'avance soviétique. C'est rageant et j'ai fait convoquer le Gruppenkommander du II/KG51 "Edelweiss" pour s'expliquer. En réalité j'ai pensé un moment prendre les 111 car il était inutile qu'on soit 4 sur 190 pour couper un pont et de laisser les 111 en IA alors que j'avais réussi à péter les 4 ponts avec en faisant un test de skip-bombing en 111...j'espérais faire un peu de chasse en 190 mais j'ai juste pété le pont donc mauvaise pioche, avec le 111 j'en aurais eu 4 et stoppé l'offensive est des Russes...

En fin de mission, tentant de rentrer à Kirovsk, Mayer y repère une colonne de chars en approche. Hauswirth qui est sur la base, signale que la DCA tire sur des cibles au sol. Une colonne ennemie est donc passée par le pont de Pavlovo (N-E d'Otradnoe) comme je le craignais, avant que Jarno n'arrive. La priorité étant pour nous de détruire les ponts menant à nos bases, les Russes savaient avoir un répit sur le seul pont qui ne conduisait pas à une base allemande et sont passés en force grâce à un bon timing. Ils ont ensuite remonté vers Kirovsk qui est finalement tombée entre leurs mains, un des plus mauvais scénarios possibles.

Pourquoi? parce que la jonction par le nord (au sud du lac) est la plus rapide à faire et la colonne de chars arrivant de l'est que les 111 auraient pu stopper, est à mi-parcours à à peine 20km de Schlisselburg. Et enfin, il n'y a qu'une voie d'accès depuis le sud vers cette route, qui passe par...Kirovsk.

Heureusement pour nous, le train de ravito a été stoppé et la colonne russe venue de l'est sera sans doute immobilisée en mission 2. Nos blindés à Schlisselburg tiennent toujours la ville et le pont est détruit, mais en faisant la jonction à Kirovsk, les Russes établiraient une route jusqu'à Leningrad par Otradnoe et Pavlovo...et surtout, nos chars maintenant quasi-encerclés dans Schlisselburg, ne peuvent plus se ravitailler à Kirovsk. Heureusement des He111 ont largué dans le secteur, je les ai vus survoler ma zone de vachage.

...mais la colonne située à Mga va pouvoir intervenir et couper la route à la colonne russe "est" voire contre-attaquer sur Kirovsk, ce qui devrait empêcher les Russes de faire la jonction. De plus, nous avons aussi maintenant le confort d'être pour le moment tranquilles sur notre flanc sud. La perte de la base de Kirovsk est mauvaise car c'est un point-clé d'accès à Leningrad, mais c'était une position difficilement tenable car trop exposée (une base russe à 15km), les 190 ont pu s'en rendre compte. Ils vont être rebasés à Tosno plus au sud. Du coup la chasse russe est maintenant plus proche de la ligne de front qu'une partie de la nôtre.

Nous avons également repéré les 2 colonnes ennemies, le train de ravito et un convoi, il ne reste que 2 convois dont on ignore la position mais ils ne peuvent s'attaquer seuls à la DCA d'une base.

Les Russes frappent donc fort dès la première mission, mais nous avons encore quelques atouts en main.

Il faudra que Jarno m'indique les ponts détruits afin de les reporter sur la carte.


Revenir en haut Aller en bas
http://mach-shop.com
KWM_Jarno
Hauptmann
Hauptmann


Nombre de messages : 1287
Age : 47
Localisation : Calais, Pas-de-Calais, France
Date d'inscription : 04/03/2010

MessageSujet: Re: debriefing   Dim 25 Sep - 0:31

Mission 1 débrief groupe 110 vers Pushkin , leader avec 1 IA:
décollage Kolpino je fonce vers l'objectif et détruit immédiatemment les ponts routiers à Pushkin en BJ8 secteurs 1 et 5 et BI7/9 (en mauve sur la carte briefing), ensuite je repars sur
Kolpino vérifier si l'autre paire de 110 (IA) a fait son boulot(ponts en vert). Seul le pont nord en BK8/5 (nord base) est détruit (ils ont du tout larguer dessus)heureusement car je repère des tirs nourris sol-sol de part et d'autre de la rive, 2 convois s'assaisonnent copieusement, j'arrive sur celui en BL8/1 (Est) il est intact, à court de bombes j'envoie donc l'IA le détruire, il s'éxecute. Seul reste intact le pont Nord-Est en BK8/7.
Reco vers l'Est avec Mayer en ange gardien, repérage d'un convoi ferroviaire au nord-est de Mga, stoppé par le pont détruit,on pousse jusqu'à la ville au sud-est du lac et là grosse dca qui m'ammoche pas mal, reservoir percé moteur droit touché, il est temps de rentrer (sur un moteur). L'escorte a bien fait écran je n'ai pas vu la chasse ennemie. retour sans encombres à Kolpino.

_________________
"Fama volat" (la renommée vole)


- 251 missions, RTB 76.1%, 8472 pts


Dernière édition par KWM_Jarno le Mar 27 Sep - 22:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
KWM_Tanzer
Oberstleutnant
Oberstleutnant


Nombre de messages : 9981
Age : 53
Localisation : Pieds secs mais pas loin de la plage
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: debriefing   Dim 25 Sep - 21:11

OK c'est noté.
Je suis désolé pour les pilotes qui ont pris des Fw190. C'était encore plus une mission-suicide que je le pensais. On avait aucune chance de s'en sortir, la seule consolation est qu'on a bousillé ce p* de pont.
Revenir en haut Aller en bas
http://mach-shop.com
KWM_Tanzer
Oberstleutnant
Oberstleutnant


Nombre de messages : 9981
Age : 53
Localisation : Pieds secs mais pas loin de la plage
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: debriefing   Dim 2 Oct - 2:05

Mission 2:

je vole sur 109G2 cette fois, pour une question de répartition des pilotes sur les avions, et je retrouve Matt en n°3. On doit couvrir les 110 d'Otradnoie à Kirovsk.

On arrive à peine à Otradnoie après avoir grimpé à 4500, que les 110 annoncent être engagés, et j'ai visuel sur eux dans mes 9 bas depuis notre arrivée. Je plonge donc en yoyo bas à gauche dans leur direction et aperçois 2 puis 4 contacts à moyenne alti dans les 6h haut des 110. Je les croise et allume au passage un YaK, demandant à Matt de rester au-dessus. Une fois que je remonte, il plonge à son tour. Les 110 sont dégagés et foncent vers Kirovsk, tandis que les Finlandais annoncent être arrivés sur Schlisselburg.

On descend quelques YaKs puis on remonte sur Kirovsk. Les 110 sont visibles en contrebas et Jarno et Psy massacrent l'artillerie de la base et un convoi ennemi. Pendant ce temps, les 88 sont arrivés en BN9 et tapent du T34, couverts par les 190 arrivés de Tosno et menés par Bull avec Mayer en 3. Ils vont remplir leur rôle, protégeant les 88 tout en interceptant un groupe d'IL2 qui sont leur cible prioritaire avec les transports.

A Kirovsk, un P40 fait les frais de l'efficacité d'un n°3 de la classe de Matt: on le repère dans nos 9 bas. Matt plonge dessus de face en virant à gauche, pendant que je continue pour passer derrière et plonger dessus en split-S: focalisé sur l'avion qui lui fonce dessus en frontale, il prend une rafale de Matt au passage et je le termine en remontant dessus une fois dans ses 6. Le pauvre prend un adversaire en frontale et un dans les 6 à qq secondes d'intervalle, même piloté par un humain çà aurait été difficilement parable...preuve que l'avantage d'altitude est une arme imparable pour des chasseurs allemands bien coordonnés. Nous avons dénommé cette tactique la "patate", du nom de la forme de nos trajectoires et parce que c'est rigolo. L'essentiel c'est l'énergie, le reste on s'en fout.

Le 109 est une petite machine légère et très réactive pour un pilote qui n'a volé que sur 190 depuis 6 semaines comme moi. L'armement est despérément bien plus faible (encore que bien concentré) et la vitesse en piqué plus limitée, mais c'est un appareil très agréable dans toutes les phases de vol, et bien rapide en altitude (490 au badin en palier à 5000 bien lancé, ce qui garantit une excellente capacité d'initiative dès la rencontre avec l'ennemi).

Une fois les 88 rentrés, les 110 terminent le boulot sur Kirovsk mais hélas nos troupes au sol rencontrent une opposition inattendue sous la forme d'une colonne ennemie remontant vers le nord et l'offensive échoue. Le ciel est clair pour les 109 et les Buffalos de Schnappinen rentrent en Finlande. J'overshoote les 190 en contrebas au N-E de Schlisselburg qui poursuivent un contact et regroupe avec Matt pour rentrer tranquillement à la maison en veillant bien à rester en territoire ami. On va identifier des contacts au nord de Tosno qui ne sont que les Ju52 dont 3 rentrent, ce qui veut dire que le ravito est parvenu à bon port dans les secteur de Schlisselburg.

Le 190 est une tuerie en combat mais une enclume à basse vitesse et je me délecte de poser le G2 à Pushkin, tandis que Matt vient ranger son avion. Nous n'avons perdu qu'un IA dans la formation pour au moins 6 victoires confirmées.
Revenir en haut Aller en bas
http://mach-shop.com
KWM_Tanzer
Oberstleutnant
Oberstleutnant


Nombre de messages : 9981
Age : 53
Localisation : Pieds secs mais pas loin de la plage
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: debriefing   Jeu 6 Oct - 16:41

Après mission 2:
-le secteur Pavlovo/Otradnoie a été repris par les bleus et le pont coupé (de Otradnoie à Pavlovo)
un convoi est arrivé depuis Kolpino pour ravitailler les chars
-l'offensive bleue a raté à Kirovsk. Nos chars sont repliés dans Schlisselburg
-nous avons un convoi qui a traversé les lignes rouges depuis la Finlande et arrivera à Schlisselburg...mais le pont est tenu par les chars rouges...
-une colonne blindée rouge a atteint le sud de Schlisselburg et le carrefour du pont, mais celui-ci restait coupé en fin de mission 2
-on peut considérer que la jonction sera effectuée par les Rouges en début de mission 3 du fait de la remise en service du pont.
-noter que le train rouge en BO8 va pouvoir repartir (pont réparé)


Revenir en haut Aller en bas
http://mach-shop.com
KWM_Tanzer
Oberstleutnant
Oberstleutnant


Nombre de messages : 9981
Age : 53
Localisation : Pieds secs mais pas loin de la plage
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: debriefing   Ven 7 Oct - 22:43

Mission 3

Je mène les 190 avec Hartmann, Matt et Heinz. On doit arriver du sud en renfort. Les 109 de Bull, Awac et Mayer couvrent les 110 de Spit et Psy tandis que Schnappinen en tonneau volant protège Hauswirth en 88.

Quelques minutes après le décollage, les 110 sont engagés à Kolpino. Les 109 arrivent mais Psy est abattu et Spit touché. Nos bases sont trop près de la ligne de front et nos opérations nous obligent à la longer d'ouest en est ce qui occasionne des mauvaises rencontres très tôt dans la mission, comme les 190 en mission 1 qui ont été engagés et abattus en quelques minutes.

Du coup la mission des 110 échoue, Spit doit s'éjecter et le sort des IA est inconnu. Peu après, Schnaps a un problème technique et doit rentrer. La couverture des Ju88 n'a plus de leader. Je déroute donc mon Schwarm pour aller prendre le relais à Schlisselburg et prendre en charge les 88. Une fois sur Kirovsk, on tombe sur des YaKs. Après un croisement sans résultat, je vois 3 avions blancs dans mes 5, pensant que 3 et 4 sont encore en formation...mais en fait, 2 YaKs nous remontent. Je dis à Hartmann de breaker à droite, vire derrière lui, le bandit est en sandwich mais a le temps de lui endommager les ailerons. J'en voie alors un breaker, annonce à Hartmann qu'il est clair mais le bandit le poursuit et tire, c'est peut-être un Buffalo errant que j'ai suivi. Je dis à Hartmann de rentrer dans nos lignes et de s'éjecter. Ensuite, 2 YaKs iront au tas mais un 3° laissé fumant noir par Heinz ne sera pas confirmé. Je dis alors à Hauswirth de venir et vois rapidement les 4 Ju88 en contrebas puis les bombes exploser.

A ce moment-là, je m'attends à l'arrivée de bombardiers russes et demande aux 109 de nous rejoindre sur Kirovsk. On fait un chouf à basse alti mais aucun IL2 ou Pe2 ne pointe son nez. Au sol, çà chauffe, lors d'un 2° chouf en descendant la route Schlissel-Kirovsk, je vois des carcasses mais sans pouvoir identifier.

Les 109 rentrent; on reste jusqu'à H+50, craignant toujours une intervention des Jabos russes mais rien. On se déroute sur Kolpino pour gagner du temps.

Au sol:
la base de Kirovsk serait retombée entre nos mains (à vérifier sur le track). Nous avons donc réussi à ré-isoler Leningrad en ré-occupant le noeud routier de Kirovsk et la base, et la jonction soviétique n'aura pas tenu une mission complète. Il reste à vérifier les autres mouvements au sol sur le track.


Revenir en haut Aller en bas
http://mach-shop.com
KWM_Tanzer
Oberstleutnant
Oberstleutnant


Nombre de messages : 9981
Age : 53
Localisation : Pieds secs mais pas loin de la plage
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: debriefing   Mar 11 Oct - 18:34

La raison pour laquelle on a vu aucun bombardier russe et les chasseurs au radada est parce que Hauswirth a fait une mission de destruction de ponts. Il a ainsi bloqué notre ravito qui n'est pas parvenu dans le secteur de Schlisselburg où sont nos chars. Heureusement qu'on a repris Kirovsk sinon on était bloqué sans carbu. Il a même l'air de craindre qu'un de nos convois aille menacer une base au nord de Leningrad...alors que mon but était de le faire aller de la base finlandaise à Schlisselburg, là où les Russes ne le chercheraient pas.

En coupant le pont de Pavlovo en BM8, Hauswirth nous empêche d'envoyer des chars vers Otradnoie pour couper la route à son train qui s'est arrêté à Mga. Nos Panzers ont quand même la possibilité d'intercepter le train au sud de BM8, où la route longe la voie ferrée. Un type de combat encore inédit dans nos campagnes!. Nous allons par sécurité devoir faire sauter les ponts ferroviaires de BM8 et d'Otradnoie car il se pourrait que le train parvienne à quitter le secteur BM8 avant que les Panzers n'y arrivent.

Nous devons de toutes façons laisser une colonne blindée à Kirovsk, toujours menacée par les chars russes repliés en BN9. Mais çà nous permet de tenir maintenant solidement Schlisselburg et son pont, en tenant Kirovsk qui en contrôle l'accès. Plutôt que de ré-attaquer sur Kirovsk je parierais que les chars russes vont descendre vers Mga escorter leur train pour l'aider à rétablir la jonction. En plus des ponts, assignés aux 110, les Ju88 attaqueront eux le train.
Revenir en haut Aller en bas
http://mach-shop.com
KWM_Tanzer
Oberstleutnant
Oberstleutnant


Nombre de messages : 9981
Age : 53
Localisation : Pieds secs mais pas loin de la plage
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: debriefing   Sam 15 Oct - 2:11

Mission 4

Une sortie mouvementée mais gâchée par la déconnexion progressive de 5 pilotes. Cumul de pings assez hauts pour tout le monde et d'une carte lourde.

Je décolle de Pushkin où ont été rebasés les 190 après le départ des 109 à Kirovsk reprise aux Russes. J'ai Heinz en 2 et Psy en 3.

On se dirige vers Kolpino pour faire écran entre les 110 et la chasse russe venant du nord. En bas, les 110 repèrent les ponts ferroviaires, les font sauter, puis le train qu'on cherche. Mais soudain, il explose. Attaqué par un IA? probablement car il n'y avait pas d'unité au sol amie dans les parages.

Mais les 110 sont alors pris à partie par des P40. Je demande aux 109 de s'en occuper mais Schnaps est abattu par un tir de DCA et tombe en territoire ennemi, et Matt, après Bull sur 110, doit rentrer sur panne. Spit touché doit s'éjecter, il ne reste qu'un 109 (Awac qui encore une fois reste seul survivant de son Schwarm), à qui je donne RV sur Kirovsk.

Pendant ce temps les 190 se mettent en place sur Mga mais Mayer en 88 appelle à l'aide au sud du lac Ladoga. On fonce vers le nord avec Psy car l'hécatombe continue et c'est Heinz qui doit rentrer sur panne électrique. Sur place, j'engage des Yaks, en abat un, mais ils s'enfuient vers le nord et je les abandonne. Mayer a signalé des tirs sur Kirovsk et des IL2. Psy a son tour est victime de problèmes (on jurerait que nos zincs ont été sabotés) et c'est seul avec l'IA que je plonge sur la base pour y descendre un IL2.
Les dégâts sont faibles: 4 réservoirs détruits sur 12, la capacité de ravitaillement demeure intacte.

Le train étant détruit je demande à Mayer d'attaquer des chars entre Kirovsk et Mga. Mais il est touché au réservoir et doit se poser en urgence. Awac a regroupé derrière moi et mon IA. On repère 2 contacts au sud-est de Kirovsk: 2 MiGs. On fonce dessus,
et soudain une forte DCA se déchaîne sur nous: nous survolons une des colonnes de chars ennemies qui se trouve comme prévu entre Kirovsk et Mga.

Les 2 MiGs virent alors à droite et déclenchent la FlaK en survolant notre convoi qui arrive à Pavlovo. Je fais exploser le n°2, puis c'est au tour d'Awac d'être éliminé sur problèmes hydrauliques...Je me retrouve seul avec mon IA qui ne tarde pas à se faire descendre par un MiG...J'en retrouve un à basse alti sur Kirovsk, le chope quand il remonte et le coupe en 2. Mais son ailier se met alors à me poursuivre. Je n'ai plus que les canons externes et les mitrailleuses, rate quelques passes en croisement et décide alors de rompre.

Mais cette saleté est rapide et me suit. Je l'emmène sur Kolpino où la FlaK le rate lamentablement alors que j'emmène le Russe en spirale au-dessus de la base. Je le ré-engage à la mitrailleuse et le touche mais pourtant rien de décisif. Une fois à court de mun', j'essaye encore de lui échapper en piquant vers Tosno. Mais là encore il me suit, et pour couronner le tout, je grille mon moteur en approchant de la base...je la survole, cette fois la FlaK est plus efficace et le touche 2 fois. Moteur à l'agonie, je parviens à faire un circuit et ai la chance que le MiG soit mal placé pour m'engager quand je me remets dans l'axe de la piste. Je sors les volets et me pose train rentré pour arrêter l'avion le plus vite possible et m'en extraire, certain d'être straffé. Mais c'est alors que le MiG plonge vers le sol!! Ayant pourtant été touché en dernier par la DCA de la base, c'est à moi qu'il est attribué. Bizarrement j'ai vu sur le track que le dernier MiG s'est vaché moteur stoppé mais n'a lui, été compté à personne.

Le train devra repartir de Mga. Mais maintenant la voie vers Otradnoie est coupée. De toutes façons il avait déjà bifurqué sur la voie sud à Mga et pris la direction d'Ulianovka au nord de Tosno. Ce qui laisserait supposer que les Russes vont tenter la jonction par Kolpino et Pontonnyi. Il faudra donc détruire d'autres ponts mais notre colonne blindée passée sur l'autre rive en territoire rouge est bien placée pour aller également bloquer la voie. Du coup ce retard pour le train laisse le temps aux chars rouges de le rejoindre à Mga et pour la mission suivante le train disposera d'une escorte au sol, qui pourrait bien elle, bifurquer vers Otradnoie pour nous couper la route. Mais nos chars sont déjà sur l'autre rive ce qui est un avantage.

En tous cas la menace d'une réussite de la jonction existe. En tenant Mga et par exemple Pavlovo, les Russes protègeraient la voie ferrée qui vient de Pulitovo, passe par Mga et rejoint Kolpino ou Pushkin via Ulianovka et il nous serait difficile d'intervenir jusque là-bas.
Revenir en haut Aller en bas
http://mach-shop.com
KWM_Tanzer
Oberstleutnant
Oberstleutnant


Nombre de messages : 9981
Age : 53
Localisation : Pieds secs mais pas loin de la plage
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: debriefing   Ven 21 Oct - 23:19

Mission 5.
Le problème est qu'elle a été écourtée par une déco générale et que 25mn de l'action au sol n'a pas eu lieu. On fera peut-être une mission 5b repartant avec les unités au sol à leur emplacement à H+50, et détruites le cas échéant ou bloquées devant un pont.

Je décolle de Pushkin avec Psy, Mayer et Bull en A4 armés d'une bombe de 500kg. Sans regroupement, on fonce à 300m vers le pont sud de Kolpino. 2, 3 et 4 se tiennent prêts en cas de ratage. Je coupe le pont en 2, breake à droite et vois les autres bombes percuter la glace quand j'ordonne de les larguer. On fait de l'alti le plus vite possible. Mayer est en panne de radio.

Au nord, les 109 sont arrivés de Kirovsk et déjà engagés avec des P40. Pendant ce temps, les 110 détruisent 3 ponts, bloquant les accès à Leningrad par le sud-est, Otradnoie, Kolpino et Pushkin. Ensuite, Jarno part en reco entre Pavlovo et Mga mais ne trouve rien.

A ce moment-là, les P40 arrivent sur nous amenant les 109. La mélée est vite confuse, j'abats un P40 et fais dégager mon Schwarm vers le sud en prévision de l'arrivée d'autres bandits. De son côté Spit tombe sur un convoi à Ulianovka et appelle Jarno. Ils détruisent le pont est, stoppant la progression du convoi, et ses véhicules DCA. L'artillerie de la base de Tosno, proche, les a sa portée et finit le travail.

Au moment où on met le cap au 090 vers Ulianovka, les 110 appellent à l'aide. On se met en piqué léger et devant mon capot je vois une trainée noire: Jarno engagé par 3 bandits. Je le croise, lâche une rafale sur le MiG qui vient de lui mettre le moteur gauche en feu, mais le rate. Les 109 ont suivi et engagent à leur tour. Quelqu'un annonce des gros contacts à basse alti: des ravitailleurs! j'envoie les 190 dessus, laissant les 109 fixer la chasse ennemie. On abat les 4 C47 conjointement avec les 110.

Mayer finit par bousiller son moteur en tentant de reconnecter les fils de sa radio, non sans avoir descendu un P40, et Bull se pose également en urgence à Tosno, moteur grillé. Jarno a dû s'éjecter à l'ouest d'Ulianovka. Schnaps a dû se poser aussi (peut-être touché par un MiG, je ne sais plus), il avait annoncé avant que le ciel était clair.

Du coup on décide tous de se poser à Tosno quand les conditions météo deviennent brutalement trop mauvaises (4 carrés rouges apparaissent chez tout le monde), mais il est à peu près H+50 donc les mouvements au sol ne sont pas terminés. Finalement c'est comme si on faisait un ravitaillement Zuti, on va redécoller en mission 5b avec la situation à H+50 ce qui nous permettra d'envoyer des avions soutenir l'attaque de la base de Manushkino maintenant que les ponts sont coupés, et il reste à protéger nos Ju52 pour qu'ils ravitaillent Kirovsk dont le dépôt à été attaqué. Il faudra voir le track pour la position et l'état de toutes les unités au sol à l'arrêt de la coop.


Revenir en haut Aller en bas
http://mach-shop.com
KWM_Spit973
Oberst
Oberst


Nombre de messages : 9912
Age : 60
Localisation : Cayenne - Guyane
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: debriefing   Sam 22 Oct - 0:00

Je decolle avec un Ia, laissant mon équipier habituel faire sa mission ou il va c'est un coin à gros risques.

en 45 secondes je suis sur mon objectif, 1 pont explose une boucle j'aligne le second le coupe en deux.

Je fonce plein sud traquer des convois vers une ville en BL6 ( nom imbuvable) elle se profile au loin, et tout a coup à l'Est je vois un convoi.

Mais pas de chance pour lui sur sa route un pont a franchir, il me reste juste 2*SC50, je tente le coup plein milieu tablier le pont explose, convoi bloqué, je massacre avec mon Ia des DCA. mais il y en a trop.


Je n'ai plus de bombe, je demande a Jarno de venir me rejoindre, on se retrouve 2 ou 3 passes convoi muet, je vais demander a Jarno de terminer le convoi et détruires les 4 chars bloqués à l'entrée, quand il annonce être engagé.

appel à la chasse, je lance mon Ia a son secours, 190 et 109 entre en action, mais un poil trop tard Jarno est oblige de s'éjecter.
ensuite 4 * C47 pointent leur nez et commence a larguer pour rien, aucun ne rentrera

Sur Tosno, les dca tirent au raz du sol vers le nord, je lance mon IA sur la ville, quelques minutes après le silence

Les forces rouges au sol sur le Nord de Tosno on ete totalement anéanties ou stoppée

pose a Tosno


_________________

" Un pilote est un individualiste, rien n'est plus important que de le faire rentrer dans un dispositif " (Werner Mölders)
Revenir en haut Aller en bas
http://kwm-molders.amon-internet.fr
KWM_Tanzer
Oberstleutnant
Oberstleutnant


Nombre de messages : 9981
Age : 53
Localisation : Pieds secs mais pas loin de la plage
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: debriefing   Sam 22 Oct - 0:15

Il reste des chars qui n'ont pas été repérés et qui étaient vers Mga. Jarno ne les a pas vu entre Mga et Pavlovo, à première vue ils n'étaient pas à Ulianovka (ou pas encore arrivés), ou partis vers Otradnoie.
En fait la route est bloquée devant eux mais autant ne pas les laisser aller jusqu'à la rivière mais les stopper le plus au sud possible. Le train, même reparti de l'est vers Putilovo, peut couvrir une grande distance. Il doit forcément passer par Mga.
Il y a 1 autre convoi russe quelque part dont on ignore la position.
Mais comme les ponts sont coupés, on est relativement tranquilles et une partie de l'aviation ira sur Manushkino.
Revenir en haut Aller en bas
http://mach-shop.com
KWM_Tanzer
Oberstleutnant
Oberstleutnant


Nombre de messages : 9981
Age : 53
Localisation : Pieds secs mais pas loin de la plage
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: debriefing   Sam 29 Oct - 11:10

Mission 5b

Attaque sur Manushkino et protection des transports. Une mission qui s'est bien passée malgré le peu de victoires aériennes enregistrées, et qui nous a même permis de détruire le train de ravito rouge et couper un nouveau pont ferroviaire.

Je décolle avec Psy et Heinz de Pushkin en 190 pour un écran au nord de Kolpino pendant que les 109 en font autant à Otradnoie. Le but est de choper la chasse rouge pour permettre à nos 110 de passer vers Manushkino.

Avec les 190 comme je le craignais on a à peine le temps de prendre 3000m d'alti quand des bandits arrivent. Ils nous croisent en contrebas, à première vue avantage tactique pour nous. On plonge, ce sont des saloperies de MiG très manoeuvrants et rapides.
J'en touche un mais peu après m'aperçoit qu'on a un autre groupe dans les 6. Psy a été blessé et s'est éjecté, c'est Heinz qui est derrière moi et que je fais breaker pour éviter les bandits. Mais l'un d'eux continue vers moi et pan! écran rouge, "joueur grièvement blessé". Du sang partout dans le cockpit, je manque de m'évanouir quand la douleur arrive: un obus m'a transpercé la jambe droite et çà pisse...le Wulf plonge vers le sol, les commandes me paraissent en béton et l'écran s'assombrit. Je tire tant que je peux, trimme à fond à cabrer et sors les volets à fond, qui se bloquent mais font redresser enfin l'avion. Quand la vitesse descend sous 300km/h, j'éjecte la verrière et évacue.

Je redoute l'arrivée au sol sur ma jambe blessée...mais vois le MiG que j'ai touché percuter le sol. 352° victoire! Au moins je ne me suis pas fait canarder pour rien...contact avec le sol, douleur atroce dans la jambe droite. Etant à à peine 1km au sud de Pushkin, un Blitz est venu à ma rencontre et on m'allonge à l'arrière avec un garrot de fortune. A la base, je reprends contact avec Heinz à la radio car je le vois galérer contre des MiGs et des P40 sur la base et lui donne des indications. Il se débrouille pour les fixer ici tout en leur échappant et une fois la piste claire, se pose avec un moteur endommagé.

Pendant ce temps les 110 ont fait leur boulot à Manushkino, 3 DCA détruites et peu après nos chars prennent le contrôle de la base. Cà va nous soulager en faisant reculer la chasse adverse, pour la dernière mission. De son côté, Mayer en Ju88 repère le train, j'envoie alors les 109 à sa protection, et le train est détruit, ainsi qu'un autre pont ferroviaire qui va bloquer tout mouvement ennemi par rail à Mga. Au retour, les 88 et les 109 repèrent la colonne blindée ennemie qui est toujours au sud-est de Kirovsk. Un passage en force par Kirovsk semble être la dernière option possible pour les Rouges pour ravitailler Leningrad. Si des troupes terrestres sont parties d'Ulianovka qu'ils ont conquise en mission 4, elles devront contourner par l'ouest (le pont sud de Kolpino étant détruit) et ont peu de chances de rallier Leningrad dans la dernière mission.





Revenir en haut Aller en bas
http://mach-shop.com
KWM_Tanzer
Oberstleutnant
Oberstleutnant


Nombre de messages : 9981
Age : 53
Localisation : Pieds secs mais pas loin de la plage
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: debriefing   Sam 5 Nov - 3:24

Dosvidania Leningrad! Nous avons laissé le soleil se coucher sur la cité assiégée. Toute la Russie est occupée? non car une ville farouche résiste encore et toujours à l'envahisseur. Le siège durera encore plus d'un an...

Nous avons agi avec zèle et empêché les Russes de ravitailler la ville. Un résultat qui fait grincer des dents...A cause de nous, combien de malades, d'enfants, de femmes, de vieillards vont encore mourir de faim? Ne serait-on pas du côté de la pire lie de l'Humanité?? Ces victoires qui s'accumulent sur nos gouvernails sont amères car juxtaposées au symbole du Mal, et le resteront. Point de gloire pour les Experten, à part celle des statistiques...

La campagne s'est achevée par une longue et puissante attaque soviétique sur Kirovsk, comme un dernier sursaut désespéré mais vain. Pilonnées par nos avions, notre artillerie et nos chars, les forces soviétiques ont jonché la route de Mga à Kirovsk d'une procession de carcasses sur des kilomètres... Certains appareils russes ont eu raison de nos avions et du dépôt de carburant de Kirovsk.

La bataille de Kirovsk a fait rage jusqu'en fin de mission, des avions russes tournant vainement autour de la base pour distraire nos tirs de FlaK de la route. Vainement car les derniers accès à Leningrad sont coupés et sur l'autre rive du fleuve qui servait de ligne de front, nos blindés achèvent de conquérir des secteurs qui éloignent d'autant l'espoir de jonction soviétique.

Je n'ai pas vu de troupes au sol arriver dans la direction d'Otradnoie. Les voies vers Kolpino et Pushkin sont coupées et seul le track nous dira quels mouvements ennemis ont eu lieu plus au sud à Ulianovka.

Il parait qu'on a besoin de nous à Malte...
Revenir en haut Aller en bas
http://mach-shop.com
KWM_Spit973
Oberst
Oberst


Nombre de messages : 9912
Age : 60
Localisation : Cayenne - Guyane
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: debriefing   Sam 5 Nov - 14:27

Groupe 110 : Leader Spit - Nr 3 Jarno

je rigole sous mon casque...

Jarno mon fidèle équipié, sans sans rendre compte joue le rôle de leader, et réparti lui même les cibles.

Spit " tu prend le pont Otradnoie, et je fonce sur lui suivant à Shlisselburg ", ben voyons rien à dire bien vu.


Décollage contournement par le sud d'Otradnoie, je pete le pont et vire doite plein gaz, pour retrouver mon Nr3, je suis callé au loin dans ses 6.

Je surveille le ciel, pendant que je l'aperçois, engager la cible, quelques secondes plus tard le pont est détruit.

Je reste derrière lui et lui demande de prendre le cap vers Kirovsk, sur place dans mes 9 heures des combats au sol, je reprends les commandes, lui annonce mon engagement.

il joue le rôle de la chèvre, je touche 2 cibles à la 1er passe, et lui indique d'engager, du coup je deviends la chèvre, les Ia sont engagés pour disperser les tirs.

Jarno touche nous n'avons plus de bombes, Mayer et son groupe engage, plus de DCA les rouges se font massacrer, de plus nous avons le soutient de nos DCA de la base de Kirovsk du gâteau !

3 me suis nous patrouillons, mais rien routes desertes, ciel vide...

Tanzer joue au chat et la souri avec un ou 2 russes, par précaution, j'emmène mon groupe se poser bien au sud-ouest d'une éventuelle chasse rouge.


Tout au long de se vol, suivant la position des paires, le lead sera réparti régulièrement et automatiquement, sur celui qui est devant comme si cela etait une routine implaquable, après réflexion et analyse cela est extrèmement efficace et élimine le fastidieux regroupement.

Le groupe jabo est en parfaite omose, chacun connait parfaitement son boulot, il sait quand l'un fait une chose, se que fait l'autre de son coté.


Par contre avoir le gestionnaire de l'operation dans son groupe à la radio, la c'est la cata, impossible
de lui couper le sifflet, et très génant pour l'attaque au sol.


rtb groupe 110 au complet, c'est terminé direction la grande bleue ....






_________________

" Un pilote est un individualiste, rien n'est plus important que de le faire rentrer dans un dispositif " (Werner Mölders)
Revenir en haut Aller en bas
http://kwm-molders.amon-internet.fr
KWM_Tanzer
Oberstleutnant
Oberstleutnant


Nombre de messages : 9981
Age : 53
Localisation : Pieds secs mais pas loin de la plage
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: debriefing   Dim 6 Nov - 2:58

La proximité des bases russes a été notre pire problème. Plusieurs formations se sont faites choper trop tôt et ont été décimées plusieurs fois dans la campagne.

A propos de gestion d'opérations, normalement c'est toi qui devais être GK stagiaire?? mais sur le terrain, c'est toujours plus facile pour l'OT de jouer ce rôle. il connait la position des unités au sol, très bien la carte pour faire des missions dessus durant des semaines...

A Malte, l'OT sera un pilote de bombardier ce qui est une situation intéressante. Pour être GK stagiaire, il va falloir obtenir des infos précises de l'OT, notamment les timings (c'est important pour un GK) mais sur une carte comme Malte c'est plutôt simple (c'est la nav qui le sera moins...)
Revenir en haut Aller en bas
http://mach-shop.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: debriefing   Aujourd'hui à 2:05

Revenir en haut Aller en bas
 

debriefing

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» DEBRIEFING tournoi du 3 et 4 Avril 2010 a Chauvigny (86)
» DEBRIEFING du tournoi "Flames of War" de Cergy les 23/24 Octobre 2010
» Debriefing Black Pearl
» [debriefing] Mission Pique-nique au lac Satif
» DEBRIEFING fete du jeu de Neuville du Poitou les 21/22 Mai
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Escadrille virtuelle Kommando Werner MOLDERS :: Archives Campagnes KWM :: Leningrad (O.T Rouge Hauswirth - Terminée)-