KWM Escadrille sur IL2. Du biplan au chasseur à réaction, l'aventure unique des pilotes de la Luftwaffe de 1936 à 1945. Escadrille Virtuelle il2 Kommando Werner Mölders de la luftwaffe est un groupe de pilotes virtuels passionnés par l'aviation.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Débriefing

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
KWM_Tanzer
Oberstleutnant
Oberstleutnant


Nombre de messages : 9981
Age : 53
Localisation : Pieds secs mais pas loin de la plage
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Débriefing   Mar 6 Sep - 23:11

Mission 8:

l'avance rapide vers l'est marque le pas. En tous cas pour cette dernière mission, l'aviation n'aura pas eu un rôle décisif pour une fois. Les rapports des troupes au sol confirmeront mais il n'est pas sûr que la base de Sidi-Rezeigh soit tombée entre nos mains, et pas impossible qu'El-Adem soit retombée dans celles de l'ennemi.

Les Ju88 sont IA faute de leader, et seul Jarno mène les 110 parmi les avions d'attaque au sol. Je mène la patrouille est avec Matt en n°3 (vert) et Mayer celle du sud avec Awac et Bull (jaune).

A part les 88 qui partent de Gazala, on décolle tous de Tobrouk ainsi que les Ju87. Matt et moi partons vers l'est, et Jarno au sud pour une orbite d'attente au nord d'El-Adem. Avant même d'y arriver, il est engagé probablement par des P40 venus de Bir-El-Gobi et, mitrailleur blessé et un moteur endommagé, doit rentrer.

Pendant ce temps, Matt et moi repérons des contacts arrivant sur Tobrouk à haute altitude. On grimpe vers eux et on arrive derrière une formation de B25. Sachant qu'une attaque en palier ne peut cause de dégâts gênants puisqu'on a 3 dépôts de carbu dans le secteur, je préfère les laisser tomber et repartir vers Sidi-Rezeigh pour couvrir l'attaque de la base. A ce moment-là, 4 contacts sont à 7h bas, çà n'a pas l'air d'être les B25 qui ont fait demi-tour: on croise 4 Hurricanes MkIIc. Fidèle à mon habitude, j'en allume un dès le croisement. Il ira au tas plus tard. Un autre subit 2 passes en 3/4 avant et même résultat. On maintient cette formation au nord de Sidi-Rezeigh tandis que jaune a engagé les P40 et remonte vers Tobrouk. Mayer est victime d'une panne.

Bull le relaie et annonce du grabuge sur Tobrouk. Sachant qu'on ne peut plus couvrir ni les 88 ni les 110, je lui dis d'aller jeter un coup d'oeil, tandis qu'avec Matt on part alors vers El-Adem pour les remplacer là-bas. Mais nos IA quittent la formation et foncent vers le nord. On arrive au-dessus d'un combat à basse altitude avec des P40, des 109 et les 110 restants. C'est dangereux, après une passe on dégage et on couvre. Je vois Bull engager plusieurs P40 dont un qui repart vers le sud. Je lui demande s'il l'abandonne et du coup plonge dessus mais avec tellement de vitesse que je le rate. Peu après, il me semble arrêté, il s'est en fait vaché au nord-est d'El-Adem et sera compté à Bull qui doit s'ejecter victime des tirs d'un P40. Il ne reste plus qu'Awac du schwarm jaune, limite en carbu, on va alors couvrir son retour à sa base.

Puis des tirs au sud partant de la route El-Adem/Sidi-Rezeigh attirent notre attention mais en arrivant...plus rien. Au sol la situation n'est pas claire, je ne vois pas si El-Adem est attaquée ni si nos troupes ont avancé vers l'est. Il y a un autre combat au sol au sud-ouest de Tobrouk, apparemment une colonne rouge qui tente de briser l'encerclement dans la poche.

En l'air c'est clair. Bull a abattu un B25 et les autres sont repartis. Tous les Hurries et les P40 sont allés au tas, Matt en a aligné 4 et atteint la centaine. Autant rentrer à la maison, on a plus rien à faire en l'air et on se pose à Tobrouk.

Revenir en haut Aller en bas
http://mach-shop.com
KWM_Tanzer
Oberstleutnant
Oberstleutnant


Nombre de messages : 9981
Age : 53
Localisation : Pieds secs mais pas loin de la plage
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Débriefing   Mer 14 Sep - 22:41

Bilan final:
cette 8° et dernière mission se termine sur un statu-quo:
-nos chars ont rencontré une forte opposition sur la route qui part à l'est depuis El-Adem vers Sidi-Rezeigh. N'ayant pu recevoir de support aérien (les Bf110 engagés ont dû faire demi-tour avant d'arriver à El-Adem, et les 88 IA n'ont fait que peu dégâts), seuls 3 Panzers ont percé les défenses anglaises et se sont trouvés un peu "courts": à H+1h15 il étaient en vue de Sidi-Rezeigh mais encore à près de 10km, et pas assez nombreux pour s'emparer du secteur.
Les Anglais ont donc temporairement stabilisé le front à l'est d'El-Adem où ils occupent une position stratégique sur la route, dans un creux entre les montagnes et le désert, difficiles à déloger.

-au nord, les chars anglais pris dans la poche ont tenté mieux qu'une sortie: ils ont lancé une attaque visant la base sud-ouest de Tobrouk. Il y a eu une bataille importante au fort Pilastrino, qui s'est soldée de ce côté-là par une victoire des Panzers bien abrités derrière le fort, qui ont donc pris les chars britanniques à bout portant quand ils sont passés à côté.
L'autre route (qui mène à Tobrouk par fort Marcucca), était tenue par un autre groupe de Panzers.

-tout au sud, aucun mouvement n'était possible vers Bir-El-Gobi faute de carburant (un convoi parti de Bir-hakeim approche mais restait à près de 20km des Panzers en fin de mission). Là encore, statu-quo, mais les Italiens n'ont rencontré aucune opposition aérienne, comme si les Anglais avaient quasi-abandonné la zone et concentraient leurs efforts sur le secteur de Tobrouk et arrêter notre avance vers l'est.

Ce n'est pas sans émotion que j'ai quitté Tobrouk quand nous sommes repartis pour l'Europe et Dieppe. Après avoir été OT sur les campagnes Battle-Axe (secteur Sheferzen-Sollum-Capuzzo), Crusader (secteur Bir-El-Gobi-Tobrouk) et Bir-Hakeim, j'ai un peu l'impression de connaître la Cyrénaïque (l'est de la Libye) comme ma poche...de Gazala à Sollum et de l'oasis de Bhled à la côte, et même en plein désert pour chercher Edu Neumann le "naufragé des sables". La vision de l'immense mer de sable qui commence à la moitié du pays vers le sud m'a toujours impressionné, ainsi que ce contraste si fort entre ce sable beige-roux tout le long de la côte et cette mer d'un bleu si profond. Bye-bye Libye, c'était la dernière campagne avant la défaite d'El-Alamein et le repli sur la Tunisie, ultime épisode de la présence de l'Axe en Afrique.
Revenir en haut Aller en bas
http://mach-shop.com
KWM_Spit973
Oberst
Oberst


Nombre de messages : 9912
Age : 60
Localisation : Cayenne - Guyane
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Débriefing   Jeu 15 Sep - 10:46

de nouveau ouvert a Hauswirth

_________________

" Un pilote est un individualiste, rien n'est plus important que de le faire rentrer dans un dispositif " (Werner Mölders)
Revenir en haut Aller en bas
http://kwm-molders.amon-internet.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Débriefing   Aujourd'hui à 2:05

Revenir en haut Aller en bas
 

Débriefing

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Briefing de la Mission 00D14 ( Salle de brief du Blue Touch) ( Adj Freeman, Ost, La Firebirds)
» Débriefing - Ch'ti Bowl II - 2012
» Débriefing des matchs J2 (J1 ou J3 pour d'autres).
» kneeboard-briefing
» [Partie 2 de La Tempête : introduction] Briefing (Humains et Hérétiques seulement)
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Escadrille virtuelle Kommando Werner MOLDERS :: Archives Campagnes KWM :: Bir Hakeim (O.T Rouge Hauswirth - Terminée)-