KWM Escadrille sur IL2. Du biplan au chasseur à réaction, l'aventure unique des pilotes de la Luftwaffe de 1936 à 1945. Escadrille Virtuelle il2 Kommando Werner Mölders de la luftwaffe est un groupe de pilotes virtuels passionnés par l'aviation.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Debriefing

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
KWM_Spit973
Oberst
Oberst


Nombre de messages : 9912
Age : 60
Localisation : Cayenne - Guyane
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Debriefing   Sam 14 Aoû - 0:44

Nous décollons et prenons rapidement le cap vers les grands lacs, le temps est compté les divers convois de ravitaillement ne doivent pas passer, avec JARNO comme nr3 le regroupement est rapide.

Cap 90 la chasse nous escorte de prêt, nous arrivons rapidement verticale du 1er lac cap au 120

Je décide de remonter les voies de chemin de fer de l'Est vers l'Ouest on ne pourra les manquer
Jarno lui prendra la route.

Arrivés à notre point de départ de recherche Jarno m'annonce dca en dessous, nous sommes tombés pile sur les trains, je dégage rapidement gauche Jarno à droite. Cela disperse la DCA.

J'annonce que j'engage, je m'aperçois rapidement que cela risque d'être chaud, 2 trains se suivent de très prêt et la dca m'arrose, coup dans le pare brise, je me décale par réflexe, et me réaligne tardivement, j'ai besoin de 4 à 5 secondes stables, je largue mais un soupçon décalé

Je sais de suite que je n'aurai pas le convoi en une passe, je dégage droite serré mon cockpit s'illumine un train de munitions, le train est stoppé, mais 3 wagons de tête sont intacts.

Seconde passe, je largue 2*sc50 dessus dans le mille, mais je prends un coup de dca, dans le moteur droit du train de tête.

Mayer en protection m'annonce que je fume, j'ai compris un rapide coup d'œil les lignes les plus proches sont par le sud d'Odessa, je fonce vers la mer, mais je vois 3 camions sur la route !

je plonge et lâche mes 2 dernières Sc50 deux camions explosent

ensuite je vais me battre pour gagner de l'alti et économiser mon moteur, pendant tout le trajet je me ferai arroser pas la dca, sur zone et sur le chemin du retour elle ne cessera jamais, les Russe se battent jusqu'au bout

C'est presque gagné, je suis proche de la rivière donc de la frontière, tout à coup mon mitrailleur tir, un Yack me passe en trombe à gauche....

Mais sans tirer ! sur le coup je regrette d'avoir dit à Mayer que je rentrai seul

c'est bon j'ai passé la frontière, le yack revient, mon mitrailleur tire de nouveau, le Yack passe de nouveau sans tirer, je comprends pas...

et d'un coup a ma droite le silence le moteur a coupé, altitude 600 mètres, l'aile droite trouée éjection

Pendant mon retour je me suis tenu au courant de mon Nr3, qui fait passes sur passes, sous une pluie d'acier
je m'attends a tous moment l'entendre dire qu'il est touché, grand sang froid, nerfs d'acier bravo Jarno !

**
les 2 trains très proches l'un de l'autre on génés l'engagement, mais bien vu il se protègent entre eux

sur zone dca terrible








_________________

" Un pilote est un individualiste, rien n'est plus important que de le faire rentrer dans un dispositif " (Werner Mölders)
Revenir en haut Aller en bas
http://kwm-molders.amon-internet.fr
KWM_Tanzer
Oberstleutnant
Oberstleutnant


Nombre de messages : 9981
Age : 53
Localisation : Pieds secs mais pas loin de la plage
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Debriefing   Ven 20 Aoû - 22:58

Mission 7:

Mayer + Heinz en escorte des 110 menés par Spit pour interception de multimoteurs en évacuation; Ramm en couverture de Jarno sur Ju88 pour attaquer le convoi maritime, et moi en "éclaireur" et couverture des IAR81 menés par Hornitz.

J'orbite sur Akerman en attendant les Roumains, quand Hornitz doit faire demi-tour sur panne de radio. Je me retrouve donc seul avec mon IA et pars au 040 vers le nord-ouest d'Odessa. En chemin, je tombe encore sur 4 Li2 partis de Gross-Liebental (base dans la fourche de la rivière), les signale aux 110 et en abats un au passage.

J'arrive alors sur les 2 lacs au nord d'Odessa. Un combat est engagé au nord de la ville. Chassant ce qui se trouve en alti pendant que Mayer dégage les 110 en bas, j'assaisonne un I16 dont le moteur fume noir et s'arrête. Il va virevoleter un moment dans les parages. J'aperçois alors 2 formations de 4 appareils partant vers l'est à 2500m, en engage une et endommage des DB3 que je signale aussi à Spit. Ils partent vers le nord, je les suis en indiquant leur position. Je vois passer une autre formation, ce sont les 110 dont celui de Spit pisse la carburant, mais il ne le sait pas.

Je retrouve ma formation de DB3 qui se disloque, engagée par d'autres 109 qui ne se sont pas identifiés. Je fais une passe, détruis des surfaces de contrôle, le zinc tombe mais un des mitrailleurs m'a touché au moteur: parebrise plein d'huile avec une grosse fumée noire inquiétante, je fonce vers l'ouest. Je suis à plus de 20km de la ligne de front, descends en léger piqué....arrive à la verticale du lac le plus à l'ouest...encore quelques secondes....et l'avion prend feu. Je sais que je n'ai que quelques secondes avant l'explosion, donc pas le temps de trimmer, éjection...mais le zinc redescend sur moi, et explose au moment où s'ouvre mon parachute. Je dégringole de 2000m la tête en bas pour un plouf dans le lac....côté rouge donc même avec le parachute, c'était mort...et il fallait le tenter car m'éjecter avant c'était de toutes façons en territoire rouge...

Il parait qu'en assignant des touches aux magnétos on peut couper le contact et éviter çà. Cà fait au moins 2 ans que ce genre de mésaventure ne m'était pas arrivée et au gré des ré-installs, j'ai pas ré-assigné de touches aux magnétos car une fois j'avais coupé mon moteur par inadvertance en me trompant de touche, mais finalement çà peut sauver la vie.

Jarno s'étant fait abattre en approchant les navires, Odessa a pu recevoir du ravitaillement. Par contre, Spit a descendu 3 transport, moi le 4°, et quelques autres bombardiers fugitifs sont tombés. Ramm a prélevé son tribut habituel sur la chasse russe, ainsi que Mayer, et Heinz ramène une nouvelle victoire.

Décidément ces missions en paire isolée "Stab" ne sont pas toujours drôles: parfois j'arrive sur une zone après la bataille, le plus souvent quand je croise une formation ennemie je ne fais qu'une passe avant de "refiler le bébé" à un autre groupe. Cette fois j'ai croisé une dizaine de cibles potentielles mais n'en ai engagé que 3 et leur recherche m'a poussé dangereusement trop loin en territorie ennemi. Donc c'est plaisant de pouvoir se balader où on veut sur le théâtre d'opérations mais le rôle oblige à prendre pas mal de risques. Le combat c'est en tous cas plus cool en Schwarm.



Revenir en haut Aller en bas
http://mach-shop.com
KWM_Spit973
Oberst
Oberst


Nombre de messages : 9912
Age : 60
Localisation : Cayenne - Guyane
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Debriefing   Sam 21 Aoû - 0:55

Pas grand chose a rajouter, hormis que depuis pas mal de missions cette version de 110 me emble avoir les reservoires sacrément fragile c'est curieux....

Je m'habitu a ma nounou Mayer qui me colle de plus en plus pret, il finira pas se poser sur mon 110

Pour cette histoire "Stab" Tanzer, je me demande si c'est une bonne solution

- vol solitaire

- cela degarnis un Schwarm

- ce soir je vois apres mes LI2, un groupe qui arrive de Odessa, mais tu annonces autres chose ailleur, j'y vais
5 minutes apres autre annonce groupe Est Odessa, et on y va

je cours apres tout sans rien trouvé, trop d'info c'est pas bon

le STAB ne me plait pas trop mais c'est mon idée perso

_________________

" Un pilote est un individualiste, rien n'est plus important que de le faire rentrer dans un dispositif " (Werner Mölders)
Revenir en haut Aller en bas
http://kwm-molders.amon-internet.fr
KWM_Tanzer
Oberstleutnant
Oberstleutnant


Nombre de messages : 9981
Age : 53
Localisation : Pieds secs mais pas loin de la plage
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Debriefing   Sam 21 Aoû - 19:44

Et je partage cet avis car à l'expérience, çà se révèle être plus chiant qu'agréable: n'étant fixé nulle part, tu ne "termines" aucun combat, juste une passe au passage puis indiquer les cibles à qq 1 d'autre. Résultat tu croises plein de cibles mais tu en engages très peu et tu n'as pas le temps d'engager un vrai combat. Plus frustrant qu'autre chose. Et çà pousse à engager n'importe quoi: ce qui m'est arrivé hier est prévisible pour un pilote de 109 qui engage seul des bombers...

Dans une campagne comme Kursk, çà aurait sauvé la vie à un pilote de 109 de faire ce genre de chasse libre, car la seule façon de survivre en 109 était de "papilloner" mais surtout pas d'engager un combat avec des YaKs. Cà permet de commencer à comprendre pourquoi un mec comme Hartmann faisait de la chasse libre sur le front de l'est et rentrait...

Pourtant, çà a des côtés positifs: jamais jusque là je n'avais pu vraiment voir tout ce qui se passait (ou presque) dans une coop de campagne. En étant moi-même leader d'un Schwarm, j'étais bloqué sur une zone de la carte avec des infos seulement par radio (et pas souvent précises...) de ce qui se passe ailleurs. Et si j'ordonnais à un Schwarm de venir ici ou là en renfort, je découvrais une zone et en Libye on s'est fait piéger par Mayer comme çà: Capuzzo a été bombardée pendant qu'on tombait dans le panneau d'une diversion de la chasse rouge. Et si je veux aller voir ce qui se passe ailleurs, je dois trimballer tout mon Schwarm et découvrir moi-même la zone (ou les avions) que je couvre.

Donc, tactiquement, un GK volant sur une paire ou un Schwarm sans autre objectif que de jouer les éclaireurs, çà se défend, je dirais même que c'est utile. Mais quand on est pas très nombreux, c'est plutôt négatif: çà enlève un pilote d'un Schwarm (où il n'y a plus qu'un humain avec 3 cons d'IA), et c'est limite chiant pour celui qui se retrouve à voler tout seul avec un IA sans pouvoir engager un vrai combat.

l'expérience sera à renouveler dans des campagnes stratégiques et à condition d'être assez nombreux. Pour les autres coops, je retrouverai avec joie le lead d'un Schwarm et d'aller juste mettre une bonne branlée aux chasseurs d'en face...



Revenir en haut Aller en bas
http://mach-shop.com
KWM_Tanzer
Oberstleutnant
Oberstleutnant


Nombre de messages : 9981
Age : 53
Localisation : Pieds secs mais pas loin de la plage
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Debriefing   Sam 28 Aoû - 1:08

Mission 8 et fin: Odessa est encerclée et sa chute n'est plus qu'une question de temps. C'est pour nous la fin de notre participation à l'opération Barbarossa.

Une campagne au goût un peu fade faute de réel danger: c'était sans doute comme çà à l'époque pour les forces de l'Axe. Déjà, le seul fléau redouté par les pilotes plus que la chasse ennemie, c'est cette saloperie de DCA russe qui est partout.

Notre ultime mission consiste à harceler et détruire le maximum de forces que l'Armée Rouge tente d'extraire de la poche d'Odessa. Après le massacre des transports aériens, c'est par la route et par mer que l'évacuation continue.

Je mène l'escorte des Ju88 qui va attaquer les navires quittant Odessa. On grimpe en spiralant autour de la base. J'ai un "bleu" comme n°2, "Chili", il s'agit de le ramener...Mayer et Bull sont mes n° 3 et 4, et c'est Durzo qui mène les 88.

Schnaps, qui aime les langues latines, vole maintenant chez les Roumains, certainement attiré par la puissance de feu et la solidité de l'IAR 81. Il est sur un terrain avancé, et hélas est attaqué par la chasse ennemie dès le décollage. Il signale les contacts, je décide de faire partir en avant l'escorte pour faire écran devant les 88 et donner un coup de main à Schnaps. Il abat 2 soviétiques, mais un autre lui découpe une aile et il rentre en parachute. Mon schwarm est encore à 10km, on voit du grabuge, la base avancée tire.

J'envoie mes killers de 3 et 4 qui vont décimer la chasse russe restante, ouvrant la voie au 88 qui arrivent. On les suit avec n°2, et enfin j'aperçois leur objectif: un convoi s'étire depuis le port vers l'est. Pendant ce temps, 3 et 4 engagent des hydravions de patrouille ennemis. Première passe de Durzo et un cargo va au fond.
Les 88 sont engagés, je vois des tirs, on fonce avec 2, mais ce sont 3 et 4 et leurs hydravions. On breake, on reprend notre place autour du convoi: les 88 arrivent en-dessous pour une 2° passe, infructueuse cette fois.

Au loin, on voit des traçantes qui signalent le combat de l'escorte des Bf110 contre la patrouille russe locale: Ramm ramène un habituel quintuplé: 4 I16 et un YaK. Les Russes viennent de mettre sa tête à prix.

On rentre avec les 88. Mayer annonce un contact isolé au sud d'Odessa. On fonce avec 2: un MiG tout seul, perdu...il vire à droite, je lui fonce dessus, lâche deux rafales et annonce à Chili de s'apprêter à le reprendre: si je le rate, il tient sa première victoire à sa première sortie. Mais le MiG prend feu, j'annonce qu'il est hors de combat. Ce sera finalement le seul chasseur ennemi qu'on a vu de près. Très bonne première sortie pour Chili, discipline de vol parfaite.

On orbite au sud d'Akerman pendant que les Ju88 se posent, puis on part vers notre ancienne base à l'est pour pouvoir atterrir tranquilles.

Je laisse le Hautpmann Spitz faire son rapport pour les opérations du secteur nord.

Revenir en haut Aller en bas
http://mach-shop.com
Durzo
Obergefreiter
Obergefreiter


Nombre de messages : 38
Age : 35
Date d'inscription : 20/07/2010

MessageSujet: Re: Debriefing   Sam 28 Aoû - 20:42

Première et dernière mission sur Odessa.

Pour les JU-88, on décolle en dernier puis cap au 100 afin de passer pied mouillé et ainsi longer la côte direction la baie au nord d'Odessa. Communication et suivie des opérations de nos anges gardiens impeccable. Ensuite Tanzer et Chili nous escortent jusqu'au convoi qui tente de fuir les combats qui ont encerclé la ville.
Une fois les bateaux repérés j'annonce l'engagement des JU- 88 qui consiste à frapper de travers et en palier au raz des flots. La première passe fut fructueuse mais mes compagnons de route non sûrement pas assimilés la technique car aucun autres bateaux fut touchés.
J'annonce une deuxième passe quand un de mes ailiers crie à la radio qu'il a du monde dans ses six. Aussitôt Tanzer fonce sur les traçantes qu'il aperçoit afin de me porter assistance. La deuxième passe se passe moins bien et je rate ma cible. Etant à cour de munitions j'annonce le retour à la maison.
Le retour se passe sans problème, escorté jusqu'à la base, je me sens l'esprit tranquille. Une fois dans le circuit de la base, nos anges gardiens font RTB sur une autre annexe.
Revenir en haut Aller en bas
KWM_Spit973
Oberst
Oberst


Nombre de messages : 9912
Age : 60
Localisation : Cayenne - Guyane
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Debriefing   Dim 29 Aoû - 1:07

Décollage mise en formation avec Jarno mon Nr3

Prise de cap 50° avec l'escorte de 109 emmené par Rammbock

A l'approche de la bande de terre, la chasse plus haut annonce des convois qui s'échappent d'Odessa.

J'ai décidé de partir à l'opposé du second lac et de remonter la route nous serons sur de tomber sur les convois
et je précise d'attaquer celui de tête pour ralentir les suivants.

Rapidement je tombe sur le convoi de tête, il est immense immanquable

Jarno m'annonce être en position pour attaquer et demande l'autorisation, accordée peut de dca la c'est la surprise
mais j'engage mes IA dessus par sécurité.

2 passes tire dans le tas aux canons plus largages des bombes un massacre

Mais tout a coup des traçantes à ma droite je vire, un yack m'arrose je break encore plus serré le 110 hurle de tous les cotés.

je vois le yack overshooter vers la gauche, je renverse violemment, et j'arrose 2 secondes plus tard l'aile gauche du yack se détache

2 autres aux trousses la chasse plonge et me dégage, mais je prends une rafale dans le moteur gauche il fume rtb pour moi cap 300

Arrivé au-dessus du lac, rebelotte des traçantes, je break il m'overshoot, je reprends mon cap et plonge
j'ai dépassé le lac, quand le yack revient et m'arrose de nouveau second moteur touché...

Pendant ce temps a la radio Jarno se débat avec les yacks la chasse tente de le dégager

le lac et derrière moi 400m d'alti, j'annonce éjection il est temps le gauche s'arrête

*********
je tombe à l'Ouest de mon avion au loin les 2 lacs la suite vous la connaissez

- la suite réclamation sur prisonnier, qui s'affiche je ne sais combien de temps après
- mlr qui ne sait pas ce qu'a touché Durzo (1 cargo)
- mlr qui ne sait pas chez le host si on a touché des camions et des tanks (dca) pourtant affiché à mon écran
je ne sais chez Jarno

mlr douteux sur cette mission sur ce qui concerne les cibles sol/mer

_________________

" Un pilote est un individualiste, rien n'est plus important que de le faire rentrer dans un dispositif " (Werner Mölders)
Revenir en haut Aller en bas
http://kwm-molders.amon-internet.fr
KWM_Tanzer
Oberstleutnant
Oberstleutnant


Nombre de messages : 9981
Age : 53
Localisation : Pieds secs mais pas loin de la plage
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Debriefing   Dim 29 Aoû - 15:05

l'eventlog indique:
-11 camions et 1 char pour toi
-9 camions et 2 chars pour Jarno

Modifiez vos résultats

Pour toi, il dit "successfully bailed out at...", et la ligne d'après "captured", ce qui est effectivement contradictoire.

Explication rationnelle: tu as dû t'éjecter au-dessus des lignes bleues, puis avec la dérive du parachute et la course du pilote, passer à un moment ou un autre au-dessus des zigouigouis que fait la ligne de front quand on zoome au maximum, et qui se déplacent à droite ou à gauche selon si on zoome ou dézoome, donc selon si on s'approche du sol. A mon avis l'explication est là.

Après, sur le fond, l'intention de l'OT était bien que la ligne de front passe au milieu du lac: rive est rouge, rive ouest bleue.

L'eventlog n'est pas non plus précis à 100%, par exemple le résumé à la fin a squeezé les résultats de Bull qui a zéro partout...

La seule vraie traçabilité des faits d'une mission c'est le texte de l'eventlog; il faut repérer le code de son avion et faire une recherche dans le texte pour trouver tous les évènements enregistrés.
Revenir en haut Aller en bas
http://mach-shop.com
KWM_Schnaps
Oberleutnant
Oberleutnant


Nombre de messages : 3251
Age : 54
Localisation : Derrière un Revi
Date d'inscription : 21/07/2008

MessageSujet: Re: Debriefing   Dim 29 Aoû - 16:24

Dans le cas de Spit, les photos fournies sont suffisamment claires.
J'ai remarqué aussi que MLR perd les pédales, surtout depuis qu'on est passé aux packs de mods.
Si le résultat est "bail out-success", plus les photos, c'est que Spit s'est éjecté et a atterri en territoire ami.
Revenir en haut Aller en bas
http://kwm-molders.amon-internet.fr/
KWM_Tanzer
Oberstleutnant
Oberstleutnant


Nombre de messages : 9981
Age : 53
Localisation : Pieds secs mais pas loin de la plage
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Debriefing   Dim 29 Aoû - 18:01

Le fait que la ligne de front se décale en zoomant ou dézoomant date aussi des mods ou de la 4.09.
Revenir en haut Aller en bas
http://mach-shop.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Debriefing   Aujourd'hui à 8:50

Revenir en haut Aller en bas
 

Debriefing

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» DEBRIEFING tournoi du 3 et 4 Avril 2010 a Chauvigny (86)
» DEBRIEFING du tournoi "Flames of War" de Cergy les 23/24 Octobre 2010
» Debriefing Black Pearl
» [debriefing] Mission Pique-nique au lac Satif
» DEBRIEFING fete du jeu de Neuville du Poitou les 21/22 Mai
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Escadrille virtuelle Kommando Werner MOLDERS :: Archives Campagnes KWM :: Barbarossa (terminée)-