KWM Escadrille sur IL2. Du biplan au chasseur à réaction, l'aventure unique des pilotes de la Luftwaffe de 1936 à 1945. Escadrille Virtuelle il2 Kommando Werner Mölders de la luftwaffe est un groupe de pilotes virtuels passionnés par l'aviation.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Debriefing

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
KWM_Tanzer
Oberstleutnant
Oberstleutnant


Nombre de messages : 9981
Age : 53
Localisation : Pieds secs mais pas loin de la plage
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Debriefing   Ven 9 Juil - 23:16

Comme toujours quand on arrive sur un nouveau front, navigation et regroupements difficiles. La nav' est d'autant plus difficile que la carte, typique du front de l'est, est une enfilade de rivières qui se ressemblent toutes, très difficile de trouver des repères, et en plus la brume du matin comble les vallées, difficile de savoir lesquelles sont des lits de rivières.

On décolle de Fornacsi en Bessarabie, très certainement la région qui était encore roumaine juste avant la guerre et qui a été envahie récemment par les soviétiques, les noms ayant tous une consonance roumaine. On part au 090 jusqu'au Prut, et arrivés là, mon groupe repère 4 puis 4 autres contacts qui virent au nord.

J'ordonne qu'on splitte pour que chaque paire aille les identifier quand surgissent 4 nouveaux contacts plus haut, qui leur plongent dessus. Visiblement ce sont des chasseurs qui engagent des bombers mais difficile de savoir qui est qui. Dans ma première passe, j'arrive au cul d'un IAR 80, ce sont donc les Ju88 qui sont engagés, et on distingue des MiG dans la mélée. Avec mon n°2, on s'attaque à ceux les plus hauts, étant alors en couverture, et j'en abats un.

3 et 4 annoncent alors des contacts basse alti cap sud. Des bombardiers ennemis. Ils font une frontale dessus tandis que moi et mon n°2 nous plaçons dans leurs 6 haut puis engageons à notre tour. A nouveau j'en descends un, puis on entend les 110 annoncer qu'ils approchent de leur zone d'intervention. J'ordonne alors de rompre le combat car il faut aller 20km au nord sur le SAGO. On arrive sur place, je constate que le pont est détruit, mais 2 m'a perdu pendant l'attaque des bombers. Il tombe sur un MiG fumant qui tente de rentrer et remporte sa première victoire dès sa première sortie. Mais le sachant seul, je me mets alors en orbite sur le SAGO et lui demande de regrouper. 3 et 4 arrivent aussi, je les envoie alors sur des tirs au sud-est de la ville juste après le passage et le départ des Bf110. RAS, donc j'attends le retour de 2 et ordonne RTB.
Le cap base nous indique que 3 et 4 sont un peu plus au sud.

A ce moment je suis perturbé par des détonations que j'entends à proximité de chez moi, 2 est sur les rails pour rentrer, j'hésite à quitter la mission pour aller voir ce qui se passe mais finalement çà s'arrête, on arrive à la base et on atterrit.
Revenir en haut Aller en bas
http://mach-shop.com
KWM_Spit973
Oberst
Oberst


Nombre de messages : 9912
Age : 60
Localisation : Cayenne - Guyane
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Debriefing   Sam 10 Juil - 1:00

Bf110 Décollage Focsani

8 minutes a tourner en rond pour la mise formation avec attente que les 109 d'escorte parte en tête.

Le leader 109 annonce prise de cap au 90, je patiente 1 minute et prends le même cap.

En vue de la rivière Prout un gros caca, plusieurs contacts sont repérés par les 109, ils engagent

Inquiètant, je vire seul plein nord en direction de l'obejctif un groupe de char et un bunker au Nord-Est de Cahul, une
météo pourrie, brouillard d'enfer.

apres un vague calcul, je commence a me dire que j'ai du louper la ville, un test sur cap base, confirmé cela ne colle plus.

Contact avec les 109, Matt me demande de contacter la base pour retour sur objectif, 2 minutes plus tard j'arrive depuis le Nord-Est et je tombe pile sur l'objecif un magnifique bunker dans les champs, quelques chars autour.

Je lance mes Ia sur la DCA et je plonge sur le bunker, les 2 *sc500 pour les chars, un temps de retard et les 4 sc*50 sur le bunker, coup au but

Je degage rada rapidement, et je prends de suite cap rtb, la route sera longue, grosse galère de nav


Les 109 m'ont un peu oubliés à faire leur festival à 4000 mètres, de ce fait j'arrive avant eux sur zone, alors que ce devait être l'inverse !




_________________

" Un pilote est un individualiste, rien n'est plus important que de le faire rentrer dans un dispositif " (Werner Mölders)
Revenir en haut Aller en bas
http://kwm-molders.amon-internet.fr
KWM_Tanzer
Oberstleutnant
Oberstleutnant


Nombre de messages : 9981
Age : 53
Localisation : Pieds secs mais pas loin de la plage
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Debriefing   Sam 10 Juil - 1:59

Oui au départ on a essayé de comprendre qui attaquait qui, et quand on a vu que les IAR protégeaient les Ju88, une première fois j'ai dit "OK, on part au nord". Et c'est là que les DB3 sont arrivés.

Tu as bien fait de te perdre car on a quand même réussi à arriver sur zone un peu avant les 110. Ouf.....L'honneur de la chasse est quand même sauf. Mais un peu dispersés il est vrai, car moi je suis tombé sur le pont un peu par hasard et les autres étaient plus ou moins perdus aussi.

On aurait dû emmener des petits cailloux pour pas se perdre.
Revenir en haut Aller en bas
http://mach-shop.com
KWM_Spit973
Oberst
Oberst


Nombre de messages : 9912
Age : 60
Localisation : Cayenne - Guyane
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Debriefing   Sam 10 Juil - 17:32

j'ai eu du bol oui, car en fait je suis passé devant l'objectif sans le voir tout est la avec cette météo pourrie

j'ai jamais vu ce foutu pont que je cherchai comme repère Rolling Eyes j'ai du depasser de 10 bornes, heureusement pas de rouges dans le coin

autrement bonne mission carte pas evidente au 1er coup, mais on devrait y arriver sans trop de difficultés, il y a pas mal de repères, si bien sur la météo est correcte.


_________________

" Un pilote est un individualiste, rien n'est plus important que de le faire rentrer dans un dispositif " (Werner Mölders)
Revenir en haut Aller en bas
http://kwm-molders.amon-internet.fr
Bulldozer
Invité
Invité


Nombre de messages : 625
Date d'inscription : 01/01/2009

MessageSujet: Re: Debriefing   Sam 10 Juil - 18:03

qqun peut-il rajouter un "R" a Babarossa?...ca fait un peu chasse a l elephant hippie...
Revenir en haut Aller en bas
KWM_Spit973
Oberst
Oberst


Nombre de messages : 9912
Age : 60
Localisation : Cayenne - Guyane
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Debriefing   Sam 10 Juil - 18:10

KWM_Bulldozer a écrit:
qqun peut-il rajouter un "R" a Babarossa?...ca fait un peu chasse a l elephant hippie...

lol! je n'avais pas vu, c'est fait




_________________

" Un pilote est un individualiste, rien n'est plus important que de le faire rentrer dans un dispositif " (Werner Mölders)
Revenir en haut Aller en bas
http://kwm-molders.amon-internet.fr
KWM_Spit973
Oberst
Oberst


Nombre de messages : 9912
Age : 60
Localisation : Cayenne - Guyane
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Debriefing   Sam 17 Juil - 2:30

Décollage FOCSANI

Leader SPIT - Numéro 3 JARNO en JU88

ça débute mal lourdement chargé je crash mon 88, au décollage

je change d'avion (relance) je demande à JARNO d'alléger le Ju et ne prendre que 2*SC500 au lieu de 4
lui fera le choix de 4* SC250 pour 2 passes (chose que je n'aime pas), je le laisse faire il aura peut-être l'occasion d'apprendre...

On décolle je pige de suite ce que j'ai pris la 1er fois pour la fin de piste n'en ai rien tout va bien
hypo gauche cap direct 090

RDV avec les 109 de Schnaps à une trentaine de kilomètres, on se loupe un peu, mais je continu ma route, il est dans le coin, nous stabilisons à 1500m la route est longue 180km pour atteindre un convoi maritime

Nous faisons régulièrement le point avec la chasse, l'œil rivé sur le cap tout a coup enfin l'embouchure du fleuve et la mer apparaissent.

JARNO m'annonce contacts à 9 heures, Schnaps et son groupe sont la pile au RDV après une NAV joyeuse.


Pas de convoi a l'embouchure, j'emmène mon groupe vers le Nord, la dca d'une ville nous prend dans sous son feu.


Je continu plein Nord en obliquant vers le centre du fleuve, Schnaps en couverture annonce des traces blanches à la surface, voila le convoi et juste dessous.

Trop prêt j'annonce à Nr 3 on le contourne par l'autre berge, je lui indique les cibles, je prends celui de queue, et toi prends le second

on plonge se foutu JU88 une galère, la visibilité pendant le piqué est horrible autant se foutre un bandeau sur les yeux, on doit se centrer sur la cible au pif.

Je surgis de la terre a 50 mètres d'altitude, je vois au loin sur la gauche mon cargo, break, alignement
zoom, alignement, on bouge plus, je continu à piquer 20 mètres, c'est bon

plus rien ne bouge, l'appareil est parfaitement stable, le cargo grossit dans le viseur

Je largue mes bombes, le quart de second d'attente et je cabre, pour replonger de suite, la cible et touchée, il coule.

Mon Nr 3 fera 2 passe sans succès, confiance ça viendra, pendant toute l'attaque la chasse a détournée la DCA des navires

nous permettant d'engager en toute tranquillité merci et bien joué

cap retour 270 pour 180 km, galère crevé, tout a coup une base, j'annonce à JARNO, elle est chez nous à mi-chemin de la base de départ on se pose-la

Final, il descend normalement il touche doucement, et la je ne sais pourquoi je cabre réflexe idiot, il remonte, en perte de vitesse il s'écrase MIA

Le principal un cargo sur les deux n'a pu s'échapper

Aller retour 360kms MATT tu veux notre peau Very Happy





_________________

" Un pilote est un individualiste, rien n'est plus important que de le faire rentrer dans un dispositif " (Werner Mölders)
Revenir en haut Aller en bas
http://kwm-molders.amon-internet.fr
KWM_Mayer
Hauptmann
Hauptmann


Nombre de messages : 793
Age : 26
Localisation : bretagne
Date d'inscription : 07/03/2010

MessageSujet: Re: Debriefing   Sam 17 Juil - 12:07

DECOLLAGE en 109F4 de galati

leader Mayer N°3 Hauswirth

decollage en urgence de la base de contact son reperé au sud de la base les sirènes hurle les avions sont 4 I16 on s en debarasse assez vite wirlbel en descend 2 et nous on a pas le temps de les engagé

On prend le cap de reni a l est avec une altitude de 4000m je signale 4 bombardié russe faisant route sur le 090 apres plusieurs passe ils tombent tous et hauswirth aussi en percutant un DB3.

Suite a sa Wirbel arrive sur place et signale 4 autre bombardier sur le meme cap que les précédenton en fume 3 pour le 4eme wirbel et moi se relayons bien mais on plus de canon et moi j ai plus que une mitrailleuse 7.7 l autre est endommagé.Le dernier fini par tombé et 3 parachutiste saute de l avion juste au dessus de la base de galati et pendant que wirbel qui n avait plus de munition je me suis vengé de Hauswirth en faisant des petit trou dans la toile des russes et je fnis par me posé.

bilan

le raid aerien russe a etait aneantit aucun russe n est rentré a la maison

Mayer 2 DB3 et 3 parachutiste
Hauswirth mort au combat
wirbel 4 avion descendut
Revenir en haut Aller en bas
KWM_Schnaps
Oberleutnant
Oberleutnant


Nombre de messages : 3251
Age : 53
Localisation : Derrière un Revi
Date d'inscription : 21/07/2008

MessageSujet: Re: Debriefing   Lun 19 Juil - 8:12

Décollage en alerte, un peu le boxon, suite à une attaque de 4 I16.
Un des I16 se retrouve devant mes canons à l'insu de son plein gré et il va au tapis.
Puis regroupement de la patrouille et cap sur la zone de sago avec les Ju88.
Sur zone, un paquet de coton entre 1000 et 3000m, je loupe les Junkers.
Tant pis, on prend le cap vers la cible chacun de son côté en se tenant au courant de notre position par radio.
Chance, la zone cible est dégagée.
Regroupement avec les Junkers, cap au nord vers le convoi, que j'aperçois une grosse poignée de secondes plus tard.
Pendant que les 88 prennent leur cap d'attaque, on commence à tourner autour de l'escorteur pour attirer la FlaK.
Les bombardiers réussiront à couler un des 2 cargos.
Puis retour vers la base, et poser des roues après 1 heure de vol.
Toute la patrouille roumaine est rentrée.
Revenir en haut Aller en bas
http://kwm-molders.amon-internet.fr/
KWM_Tanzer
Oberstleutnant
Oberstleutnant


Nombre de messages : 9981
Age : 53
Localisation : Pieds secs mais pas loin de la plage
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Debriefing   Ven 23 Juil - 22:57

Mission: Barbarossa 3/?
OT: KT
Oppo: IA
Météo: bon
Heure: 0900
Durée: environ 50mn

Objectif principal: protéger le pont de Tiraspol (raté, pont détruit par aviation ennemie)
Objectif secondaire: détruire convoi de sapeurs ennemis (détruit à 30%)
Objectif atteint: non

Effectifs: ( 9 humains / 20 avions)
Bf110: Spit, Jarno (mit. Heinz), 2xIA (cible=convoi routier)
He111: 4xIA (détruire positions défensives russes)
Bf109F2: Schnaps, IA, Hauswirth, IA (sweep)
Bf109F2: Bull, IA, Matt, IA (escorte des 111)
Bf109E7: Tanzer, IA, Mayer, IA (escorte des 110)

RTB: 7
RTA: 1
MIA: 1
(soit 2 appareils perdus)
Victoires air: 7 , sol: 11

Rapport leader:
"Nous volons aujourd'hui avec l'escorte roumaine des 110, nos 109 étant en révision. Avec Mayer, on décolle derrière les 110 puis on longe la rivière pour les accompagner vers Tiraspol. Après le premier confluent, on vire à droite vers le sud et les 110 sont engagés. On est de l'autre côté de la rivière, on plonge, j'engage 2 chasseurs au cul d'un 110 qui vire à droite mais déjà celui de Spit est touché à un moteur, il s'ejecte et est encore du bon côté des lignes. J'abats un Yak, Mayer un autre, après m'avoir dégagé d'un I16 accrocheur.

Les 110 se replient sur le SAGO. Avec Mayer on voit alors surgir 4 contacts en formation, ce sont nos 111 qui arrivent du sud et viennent de larguer. Ils font demi-tour, et leur escorte arrive derrière. Schnaps ayant été abattu lors du sweep préalable, Hauswirth a regroupé tant bien que mal avec l'escorte des 111, tandis que les 110 repartent à la recherche de leur cible.

Enfin, le convoi ennemi approche du pont et Jarno fait plusieurs passes, détruisant 11 véhicules. Pendant ce temps, nous interceptons une paire de I153 et en descendons encore un chacun. Ces pilotes russes sont de qualité très inégale: alors que le leader des YaK a réussi à m'échapper avec des manoeuvres audacieuses à haute dose de G, ceux-là avaient l'air perdus, totalement dépassés par les évènements et se sont quasiment laissés descendre.

Enfin, l'escorte est repartie avec les 111, nous orbitons en attendant les 110 qui annoncent RTB et nous rentrons.

Dommage qu'on ait raté les bombardiers russes qui ont détruit le pont, empêchant nos blindés qui ont investi la forteresse de la rive ouest, de franchir le Dnestr. Les Russes mettent en l'air des avions disparates, on croise des YaK, des I16 déjà vieillissants, des I153 et des Po2 antiques, des SB2, des DB3...


Revenir en haut Aller en bas
http://mach-shop.com
KWM_Spit973
Oberst
Oberst


Nombre de messages : 9912
Age : 60
Localisation : Cayenne - Guyane
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Debriefing   Sam 24 Juil - 0:33

Decollage en Leader, Nr 2 JARNO

Nous volons à 2000 mètres jusqu'à l'objectif, ensuite descente rapide, nous devons trouver un convoi et nous sommes en vue de la ville.

Mon Nr2 annonce des contacts qui engagent et descendent l'un des IA, nous prévenons la chasse qui descend mais de 3000 mètres c'est encore une fois un peu tard.

Jarno me dit de breaker à gauche, j'execute de suite, une rafale dans le moteur gauche, il fume légèrement
les ligne sont proches, je tente le coup d'aller jusqu'au pont au cas ou je verrai le convoi, mais le rouge me reviend dessus, je vire droite serré, il me loupe, je sais qu''il reviendra et je mets le cap de suite sur nos lignes.

2 minutes après une rafale dans le cockpit, plus de commandes blessé, j'annonce que je vais m'éjecter

Mon nr2 demande permission de continuer la mission, je confirme, et je m'éjecte 2 balles dans la cuisse une dans l'epaule.

Bravo Jarno un excellent résultat, j'ai écouté la radio pas mal patiente et de la méthode, la relève arrive

Je pense lui confier les commandes du groupe Jabo en septembre convalescence 3 semaines.

faudra voir pour la spécialité Jabo


P.S
j'ai du couper rapidement suite à orage tropicale violent ici

_________________

" Un pilote est un individualiste, rien n'est plus important que de le faire rentrer dans un dispositif " (Werner Mölders)
Revenir en haut Aller en bas
http://kwm-molders.amon-internet.fr
Bulldozer
Invité
Invité


Nombre de messages : 625
Date d'inscription : 01/01/2009

MessageSujet: Re: Debriefing   Sam 24 Juil - 9:26

escorte 111:

Vol scinde en deux:
_Schnaps devant avec Hauswirth pour preparer le terrain sur l obj,je reste en arriere pour coller aux bombardiers avec Matt
_Arrives a 10 km de l obj,nous entendons Schnaps qui arrive au contact de l ennemi,il est abattu
_Nous retrouvons Hauswirth sur l obj,nous le recuperons dans le dispo alors que les 111 font demi tour apres un largage haute altitude
_10 km plus loin,deux yaks foncent sur notre formation,Matt et moi les abattons
RTB tranquille
Revenir en haut Aller en bas
KWM_Tanzer
Oberstleutnant
Oberstleutnant


Nombre de messages : 9981
Age : 53
Localisation : Pieds secs mais pas loin de la plage
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Debriefing   Sam 31 Juil - 0:00

Mission: Barbarossa 4/?
OT: Matt + KT
Oppo: IA
Météo: nuageux
Heure: 1500
Durée: 55mn

Objectif principal: protection du pont d'Akerman à l'estuaire du Donetz
Objectif secondaire: attaque d'usines et d'un aérodrome à Odessa
Objectif atteint: pont OK, destructions constatées sur usines, néant

Effectifs: (7 humains / 22 avions)
Bf110: Jarno, Psy 2xIA (cible=base ennemie + croiseur)
He111: 4xIA (usines à Odessa)
Bf109F4: Mayer, IA, Hauswirth, IA (patrouille de défense du pont d'Akerman)
Bf109F4: Wirbel, 3 IA (escorte des 111)
Bf109F4: Tanzer, IA (Stab)
Hurricane (Roumanie): Bull, 3 IA (défense du pont)

RTB: 3
RTA: 2
MIA: 2
(soit 4 appareils perdus)
Victoires air: 15 (dont 1 friendly kill) , sol: 1

Rapport leader:
Je décolle et laisse rapidement sur ma droite une formation de 109 qui se dirige vers le pont de l'estuaire. Je dépasse ensuite Akerman où se rassemblent les 111 et leur escorte, et signale de la FlaK lourde en arrivant sur l'autre rive. J'aperçois alors 4 contacts qui se dirigent vers le sud à 3500m. Des bimoteurs, ce sont des Pe2 car les 110 sont pieds mouillés; j'engage, en mets un premier en flamme, en abats un 2° et à ce moment-là la formation vire vers les He111 qui arrivent, pour les intercepter, et les 2 Pe3 restants se percutent. La route est libre pour les He111 qui approchent de ma position maintenant au niveau de la rivière en Y.

Les 110 sont alors engagés, j'envoie les patrouilles du pont à leur secours et à ce moment-là les Hurries se rapprochent des He111. Wirbel qui les escorte, engage alors les Hurries par erreur et descend Bull qui mène les Hurricane roumains. Mayer et Hauswirth engagent alors et abattent des I153 escortés de MiG qui viennent attaquer le pont. Je leur signale ensuite des hydravions que j'identifie en passant dans leur midi haut en direction d'Odessa pour rejoindre les 111 qui risquent d'être attendus. Mais à son tour Mayer doit s'éjecter après avoir touché les débris de sa dernière victime.

Pendant ce temps, les 110 qui ont échappé à leurs poursuivants, contournent la côte et arrive au large d'Odessa où ils signalent un croiseur qui quitte le port. Je leur demande alors de l'attaquer à la bombe, car ils peuvent ensuite attaquer leur objectif avec les armes de bord. Hélas ils sont alors engagés par des I16 en virant vers le croiseur, que Jarno coule. J'arrive depuis l'ouest d'Odessa, me guidant sur les traçantes, mais Jarno est descendu. Psy continue vers la base ennemie, mais ne pouvant plus donner l'ordre aux IA d'engager la DCA, il est abattu lors de sa première passe.

Wirbel et moi sommes alors engagés avec des I16 qu'on emmène au sud-ouest d'Odessa pour ne pas subir la DCA de la ville très mordante. Une fois Psy tombé et les He111 rentrés, je signale à Wirbel une formation d'I16 qui rentrent, j'ai entamé le n°4 mais suis tombé winchester. Il nous reste alors un peu plus de 100l de carbu et on regroupe au niveau du Y pour rentrer. A Akerman, on tombe sur Hauswirth qui cherche la piste avec son ailier, on continue alors jusqu'à notre base de départ pas plus facile à trouver, un simple champ au bord d'une route; ici l'avance est tellement rapide que les terrains sont improvisés.

Le fait de voler avec cette paire indépendante m'a paru pas mal; j'ai pu dégager la route devant les 111, participer à fixer la chasse quand ils sont arrivés sur Odessa, venir en aide aux 110 ensuite, et me déplacer d'un point à un autre sans avoir à obliger mon schwarm à quitter sa zone d'intervention. J'ai pu signaler des cibles à l'avance, indiquer leur route aux 110, çà parait donc efficace. Evidemment c'est pas trop dangereux de se balader tout seul avec un IA en territoire ennemi quand l'oppo est si sous-équipée, çà le serait plus dans une intersquad...

Ma décision de faire engager le croiseur par les 110 a été une erreur par contre, çà a permis aux I16 de rejoindre les 110, alors que s'ils avaient continué, ils auraient atteint leur objectif sans être interceptés. Le croiseur a été coulé, mais on a perdu tous les 110.








Revenir en haut Aller en bas
http://mach-shop.com
KWM_Spit973
Oberst
Oberst


Nombre de messages : 9912
Age : 60
Localisation : Cayenne - Guyane
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Debriefing   Sam 31 Juil - 0:09

Effectivement demander au 110 d'engager un DD, alors que leur mission est l'attaque d'une base, pas terrible...

rien de tel pour deconcentrer le leader, qui de plus se fait descendre, du coup un humain engage tout seul une base défendue par la DCA et les IA sont incontrôlables.

que fallait t-il dire à Psy ?

- fait RTB tu n'as aucune chance
- ou carte blanche comme tu veux, ou tu attaque ou tu rentre

la choix pas facile


_________________

" Un pilote est un individualiste, rien n'est plus important que de le faire rentrer dans un dispositif " (Werner Mölders)
Revenir en haut Aller en bas
http://kwm-molders.amon-internet.fr
KWM_Tanzer
Oberstleutnant
Oberstleutnant


Nombre de messages : 9981
Age : 53
Localisation : Pieds secs mais pas loin de la plage
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Debriefing   Sam 31 Juil - 0:14

Oui connaissant Psy, je sais qu'il allait tenter le coup, c'est pas le genre à rentrer bredouille...

C'est clair que l'ordre d'attaquer le croiseur a foutu par terre l'attaque de la base. Je me suis dit "ils ont des SC500, elles ne sont pas indispensables pour attaquer des avions au sol donc autant les balancer dans le croiseur".
Mais j'ignorais que les chasseurs rouges avaient suivi les 110 et ont pu ainsi les rattraper.

C'est dommage parce que j'avais amoureusement disposé tout un assortiment de bouses russes sur cette base, qui n'attendaient que d'être copieusement straffés au canon et pétés à la bombe. Barbarossa me fait toujours penser à des attaques massives d'aérodromes russes bourrés de sacs à ficelles, j'avais mis la dose.

Mais c'est pas grave, on va y retourner! Odessa ne tombera pas en un jour, on va faire au moins une autre mission dans le secteur et il y aura toujours les zincs russes sur leur base.
Revenir en haut Aller en bas
http://mach-shop.com
Wirbel
Invité
Invité


Nombre de messages : 756
Age : 52
Date d'inscription : 03/08/2009

MessageSujet: Re: Debriefing   Sam 31 Juil - 7:06

Un truc terrible quand on escorte c'est de se dire "Tiens les 111 sont sur zone et pris par la flak, je vais contourner la ville pour éviter de prendre un mauvais coup" et pif-paf, c'est le moment que choisit l'IA russe pour attaquer les 111... Le seul choix c'est d'y aller remettre de l'ordre au risque de se faire exploser la tronche.

Super pas réaliste. La chasse attaque AVANT la zone couverte par la flak ou APRÈS mais en aucun cas au dessus, à moins d'être maso...

Ça se voit bien dans le film "Memphis Belle" de 44 ou 45 et dans les récits d'époque.
Revenir en haut Aller en bas
KWM_Tanzer
Oberstleutnant
Oberstleutnant


Nombre de messages : 9981
Age : 53
Localisation : Pieds secs mais pas loin de la plage
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Debriefing   Sam 31 Juil - 11:51

Tactiquement, c'est évident. On l'a subi nous-mêmes en Libye: choper les bombers quand ils larguent ou après, çà sert à rien...

Ceci dit, les He111 avaient un comité d'accueil 30 bornes avant leur cible: les Pe3. J'en ai nettoyé 2 et les 2 autres se sont rentrés dedans. Les I16 n'étaient qu'en patrouille au-dessus d'Odessa et protégés par leur FlaK, ce qui est logique quand on subit une inférorité technique telle par rapport à nous.

Et puis même pour des défenseurs, se dire que justement l'escorte ennemie se tient à l'écart des bombers qu'elle escorte au moment où la DCA de la cible entre en action, c'est un bon calcul pour en profiter pour attaquer ces mêmes bombers tout en étant aidé par sa propre DCA.

Et ensuite, les Russes ne se distinguaient pas par la qualité de leurs tactiques en 1941. Ils étaient le dos au mur, faisaient un peu n'importe quoi, c'est exactement ce que j'ai voulu reproduire.
Revenir en haut Aller en bas
http://mach-shop.com
Wirbel
Invité
Invité


Nombre de messages : 756
Age : 52
Date d'inscription : 03/08/2009

MessageSujet: Re: Debriefing   Sam 31 Juil - 12:30

Ce que je veux dire c'est qu'en étant à la même alti que leurs cibles il y avait autant de risques pour eux de se faire toucher par leur propre dca, ce qui me paraît impossible à demander à des humains.
Revenir en haut Aller en bas
KWM_Tanzer
Oberstleutnant
Oberstleutnant


Nombre de messages : 9981
Age : 53
Localisation : Pieds secs mais pas loin de la plage
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Debriefing   Sam 31 Juil - 18:00

C'est tout à fait juste, et vraiment en reprenant cette série de mission après Matt, j'ai essayé de rester dans la même logique d'une certaine incohérence de la façon de voler des VVS, car c'est un des traits caractéristiques de cette période: les Russes balançaient un tas de zincs disparates dans la mélée sans trop réfléchir.

Y'a un seul truc pas historique que j'ai pas corrigé par rapport à la mission d'origine de Matt, c'est que les Russes volaient encore en formations par 3 à l'époque, ils ne sont passés aux paires étagées (Yetazherka) qu'en 42 sous l'impulsion d'Alexandr Pokryshkine. Je profite de reprendre cette campagne pour relire ce que j'ai sur le front russe et sur les as soviétiques.
Revenir en haut Aller en bas
http://mach-shop.com
KWM_Tanzer
Oberstleutnant
Oberstleutnant


Nombre de messages : 9981
Age : 53
Localisation : Pieds secs mais pas loin de la plage
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Debriefing   Ven 6 Aoû - 23:12

Mission: Barbarossa 5/?
OT: KT
Oppo: IA
Météo: quelques nuages
Heure: 1600
Durée: 55 mn (pour les derniers posés)

Objectif principal: éliminer les positions défensives russes à Ovidiopol
Objectif secondaire: bombardement de la base d'Odessa
Objectif atteint: principal: partiellement (canons éliminés), secondaire: pas d'infos (bombers IA)

Effectifs: ( 7 humains / 22 avions)
Bf110: Spit + 3IA (positions russes à Ovidiopol)
Bf109: Bull, Heinz, Mayer, IA (escorte des 110)
IAR80: 4IA (interception de bombardiers)
He111: 4IA (attaque base d'Odessa)
Bf109: Wirbel, IA, Hauswirth, IA (escorte des 111)
Bf109: Tanzer, IA (Stab)

RTB: 7
RTA: 0
MIA: 0
(soit 0 appareils perdus)
Victoires air: 16 , sol: 8

Rapport leader Stab:
"Je décolle d'Akerman d'où partent les 110 et leur escorte, et pars tout de suite au 050 en éclaireur, à mi-chemin de la route des 111 et d'Ovidiopol. Je me retrouve sur la rive russe au nord de la ville, quand mon IA s'éloigne. Je le suis, il m'emmène sur Ovidiopol où la DCA gros calibre nous aligne. Je dégage de là, le rappelle, puis, passé au sud de la ville, aperçois 2 contacts au-dessus des nuages. En même temps, les roumains annoncent des bombardiers à la radio. J'informe le groupe jaune qui est proche, tombe sur des YaKs et abats le premier d'une rafale dans une aile. J'en descends un autre qui tombera un peu après puis repars vers Ovidiopol, j'annonce que la DCA de nos troupes au sol entre en action et m'informe de la position des Bf110. Juste après, j'identifie une formation de bimoteurs: ce sont eux.
En regrimpant, je vois un autre groupe de bimoteurs en-dessous de moi, attaqués. Les 110 étant clairs, ce sont surement les Pe2 attaqués par Bull et Heinz, qui iront tous au tapis.
Pendant ce temps, je vois des tirs en altitude à l'est sur la rivière en Y: c'est Mayer avec les Roumains, engagés contre des MiG.

Je repasse au nord d'Ovidiopol pour rejoindre la route des 111. Leur escorte a déjà abattu plusieurs I16 qui ont tenté de les intercepter. A Bielayevska, j'aperçois une formation qui vole vers l'ouest, sans doute les 111, je vais identifier mais les perds de vue derrière les nuages, quand surgissent d'autres contacts en altitude. Prudemment, je remonte à leur hauteur et croise l'escorte des 111. On regroupe, et je m'aperçois que ma formation compte un avion de trop. Un MiG s'est glissé derrière moi, j'envoie mon IA qui est derrière lui, l'engager. Le Russe breake, je vire, yoyo-bas et replonge sur lui, et mets sont moteur en flammes.

Les 111 étant maintenant en territoire bleu et ayant continué leur route, je descends vers le sud avec leur escorte en survolant le Dniestr. On passe à côté d'Ovidiopol, il n'y a plus d'activité aérienne, ce qui est confirmé par le groupe jaune qu'on croise en arrivant à l'embouchure. On fait alors un cap 270 vers notre base tandis que l'autre groupe atterrit à Akerman. L'Obergefreiter Heinz ramène sa première victoire.

Mission la plus fructueuse depuis notre arrivée sur le front de l'est: 16 victoires aériennes plus 8 au sol sans aucune perte. Seul Heinz est rentré prématurément avec un appareil endommagé par un bombardier ennemi. Nous disposons toujours d'une supériorité aérienne totale, car même les nouveaux appareils ennemis (YaK1, MiG3 et LaGG) sont encore pilotés par des pilotes qui connaissent peu les avions, même si quelques uns se sont montrés un peu plus coriaces.

D'après le témoignage de Spit, nos blindés sont entrés au sud d'Ovidiopol mais on a pas encore d'autres renseignements sur la prise de la ville.







"
Revenir en haut Aller en bas
http://mach-shop.com
KWM_Spit973
Oberst
Oberst


Nombre de messages : 9912
Age : 60
Localisation : Cayenne - Guyane
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Debriefing   Sam 7 Aoû - 13:26

Leader 110 - 3IA

J'annonce à ma couverture, que je ne prendrai pas un cap direct, mais 135° et que je remonterai en longeant la cote. Temps de regroupement et risques de recontrer du monde sur cette route.

Nous nous mettons d'accord la chasse m'attendra a l'embouchure de fleuve.

Arrivé en vue de l'embouchure, je le signal la chasse qui c'est deportée au sud-est de l'objectif et cela m'ennui fortement, vu que je suis en visuel de l'objectif, de plus j'aperçois des tirs de combats aériens.

En approche, je vois 2 colonnes du fumée qui remontent vers le sud de la ville, se sont les notres.
enfin la chasse annonce être en position.

Tout à coup au sol plusieurs tirs d'une même position, prennent pour cible nos convois

Je pique alignement, il est difficile de voir quelque chose, c'est au jugé, le soleil descend couleur sombre et rasante. Les tirs reprennent, je corrige à courte distance je vois un paquet de canons espacés.

je largue, j'attends une demi seconde je largue le reste, coup au but 3 canons explosent.

un coup d'oeil à gauche de nombreux blindés en ligne des T26, esperont que nos lindés s'en chargent

j'aperçois des PE2 tres proches de moi, la chasse leur tombe dessus aucun ne rentrera

j'engage mes IA, et je me lance dans le straf des camions carbu et autres véhicules, de plus en plus dur a cause de la lumière et un enorme lag pendant les tirs.

3ème passe je prends un coup dans les reservoirs, de suite je mets le cap sur la base d'Akerman
j'ordonne à mes IA d'attaquer toutes cibles au sol

Le leader de la chasse BULL, m'accompagne pour securiser mon retour une fois en vue de la base il retourne au combat, bien vu

Je me pose sans encombre, dix minutes plus tard apres avoir vu rentrer 3 HE111, mon escorte se pose


PS
c'est la seconde mission Norvège et Babarossa ou je ne peux straffer, lag enorme trop de risques
à 500 km/h et 150m du sol

Dans ce cas j'abandonnerai l'attaque au sol et si humain dans le groupe ordre sera donné de ne pas straffer












_________________

" Un pilote est un individualiste, rien n'est plus important que de le faire rentrer dans un dispositif " (Werner Mölders)
Revenir en haut Aller en bas
http://kwm-molders.amon-internet.fr
KWM_Tanzer
Oberstleutnant
Oberstleutnant


Nombre de messages : 9981
Age : 53
Localisation : Pieds secs mais pas loin de la plage
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Debriefing   Sam 7 Aoû - 14:51

Oui, j'ai moi-même remarqué du lag quand j'orientais la vue vers les villes. J'ai alourdi la carte en équipant toutes les bases et en mettant pas mal de trucs au sol, comme pour une campagne dynamique, or sur cette carte les villes sont particulièrement lourdes et ma RAM ne suit pas.
Cà risque d'empirer sur Odessa qui est une des villes les plus lourdes du jeu. J'avais envisagé de nous déplacer sur Kiev pour d'autres épisodes de Barbarossa mais là aussi, la ville est très très lourde.

j'enverrai les prochaines missions à Wirbel dont la machine est plus puissante je pense. Ensuite, quand on reviendra en Afrique je devrais à nouveau pouvoir hoster.

A part çà, je vois de plus en plus tes débriefs ressembler à ceux de Rudel: obervation des conditions météo, de la lumière, de l'angle d'attaque qui permet le retour dans les lignes amies etc. Le fait que tout çà soit virtuel pour nous et qu'on puisse toujours survivre nous permet de profiter de nos erreurs comme ont pu le faire ceux qui dans la vraie guerre, sont passé au travers, les Rudel, Galland. C'est un peu le but du combat virtuel: nous remettre (à moindre risques) dans la peau de ceux qui ont traversé tout çà et ont acquis l'expérience de faire attention à tout (ou presque).

Moi aussi, je profite que cette campagne ne présente pas beaucoup de danger en l'air pour nous, pour essayer de voir un peu tout ce qui se passe tout en apportant ma contribution ici ou là en attaquant des zincs quand je surprends des formations ennemies qui peuvent être menaçantes pour les nôtres. Mais c'est sûr qu'il ne faut pas se laisser aller ou griser par la facilité de ces missions, on risque de tomber de haut lors d'une prochaine confrontation soit contre des humains, soit contre des IA d'un meilleur niveau dans des missions portant sur 43 ou 44...
Revenir en haut Aller en bas
http://mach-shop.com
KWM_Spit973
Oberst
Oberst


Nombre de messages : 9912
Age : 60
Localisation : Cayenne - Guyane
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Debriefing   Sam 7 Aoû - 16:38

en fait sur les Jabos, je m'aperçois avec le temps que l'altitude de vol doit etre differente
entre une escadrille rouge composée de beaucoup d'humains et une coop avec des IA

- IA vol tres haut etre au plus pret de la chasse

- Humain se planquer un max au raz du sol




_________________

" Un pilote est un individualiste, rien n'est plus important que de le faire rentrer dans un dispositif " (Werner Mölders)
Revenir en haut Aller en bas
http://kwm-molders.amon-internet.fr
KWM_Tanzer
Oberstleutnant
Oberstleutnant


Nombre de messages : 9981
Age : 53
Localisation : Pieds secs mais pas loin de la plage
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Debriefing   Dim 8 Aoû - 0:28

...la raison étant simple: les IA voient à travers les nuages et voient ton zinc comme s'il n'était pas camouflé.
On pourrait voler en skins "voids" contre les IA afin de mieux se voir les uns les autres, çà compenserait un peu le fait que eux nous voient tout le temps, et comme le camouflage ne sert à rien contre eux....
Mais ce serait prendre de mauvaises habitudes, comme les pilotes qui gardent leux feux allumés quand on vole contre l'IA: c'est pratique, çà ne change rien puisque l'ennemi nous voit de toutes façons, mais c'est pas une bonne habitude car il faut éviter çà contre des humains.
Revenir en haut Aller en bas
http://mach-shop.com
KWM_Tanzer
Oberstleutnant
Oberstleutnant


Nombre de messages : 9981
Age : 53
Localisation : Pieds secs mais pas loin de la plage
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Debriefing   Sam 14 Aoû - 0:16

Mission 6: cette fois, à me balader sur la carte, j'ai eu l'impression de "passer à côté de la coop" et de juste servir de cible à la DCA russe...

D'abord, après avoir franchi le Dniestr sur un cap 050 depuis Akerman, je checke mon IA et le vois se barrer: il engage des U2, en flingue 1, je fais une passe sur l'autre et l'endommage seulement, puis on repart. On arrive alors au cul d'un group de 4 avions, je reconnais les Li2 qui évacuent la base que les 111 s'apprêtent à attaquer. Une passe encore une fois pour ne pas perdre de temps, j'en abats un puis les dépasse.

J'arrive alors au nord-ouest d'Odessa et me fais engager par des I16, j'alerte l'escorte des 110 qui approche et Bull vient m'aider, on fixe la chasse pendant que les 110 repèrent leurs cibles puis attaquent. Un train de munitions explose et les flammes qui persistent attirent mon attention, les I16 disparaissent...

Je survole alors la zone d'intervention des 110 et me retrouve pris dans une FlaK d'enfer de la part des trains et des convois. Je scanne le ciel, plonge sur des avions qui se révèlent être des 110, aperçois des contacts au-dessus d'Odessa mais la FlaK s'acharnant sur eux, ce sont des amis. Enfin, je vois 2 bimoteurs en contrebas, et leur camouflage marron n'est pas allemand: ce sont 2 Li2 survivants, je plonge, fais encore une seule passe, en abats un 2°, puis Mayer ayant vu l'action arrive et en descend un autre. Pendant ce temps je vois les 110 accumuler les passes sur les trains qui seront presque entièrement détruits.

N'ayant pas obtenu de réponse du groupe jaune qui attaque la base de Gross-Liebental, je contourne Odessa par la mer pour arriver à l'embouchure du fleuve, fais un passage pour constater les dégâts sur la base; mon IA plonge straffer des avions qui viennent de se poser, je le rappelle et rentre par la côte. Soudain je vois un plouf et entends un IA annoncer une victoire, plonge au chouf mais...plus rien.

Au nord, le groupe rouge (110 et escorte) rentre, Spit est revenu prématurément vers nos lignes avec un moteur HS. Je rentre aussi sur Akerman. Je n'apprends qu'à mon retour que von Hornitz a été engagé et a pu ramener son 111 dans nos lignes, et que les 109 d'escorte, avec les IAR, ont croisé des MiG et des DB3, et qu'un 111 a été descendu par les balles perdues de Wirbel qui le dégageait d'un MiG. Apparemment je ne recevais pas les messages du groupe jaune; bindings à vérifier.

Odessa est maintenant étranglée: un seul Li2 a pu s'échapper, et la chasse russe n'a pas été en mesure de protéger le ravitaillement arrivant de l'est qui a été en grande partie anéanti. Nos patrouilleurs maritimes recherchent maintenant des navires dans la mer noire car Odessa ne peut plus être ravitaillée que par la mer.

Revenir en haut Aller en bas
http://mach-shop.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Debriefing   Aujourd'hui à 0:26

Revenir en haut Aller en bas
 

Debriefing

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» DEBRIEFING tournoi du 3 et 4 Avril 2010 a Chauvigny (86)
» DEBRIEFING du tournoi "Flames of War" de Cergy les 23/24 Octobre 2010
» Debriefing Black Pearl
» [debriefing] Mission Pique-nique au lac Satif
» DEBRIEFING fete du jeu de Neuville du Poitou les 21/22 Mai
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Escadrille virtuelle Kommando Werner MOLDERS :: Archives Campagnes KWM :: Barbarossa (terminée)-