KWM Escadrille sur IL2. Du biplan au chasseur à réaction, l'aventure unique des pilotes de la Luftwaffe de 1936 à 1945. Escadrille Virtuelle il2 Kommando Werner Mölders de la luftwaffe est un groupe de pilotes virtuels passionnés par l'aviation.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Debriefing

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
KWM_Spit973
Oberst
Oberst


Nombre de messages : 9912
Age : 60
Localisation : Cayenne - Guyane
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Debriefing   Mer 21 Juil - 0:38

3 passes est une grosse erreur, j'ai assé pratiqué ce genre d'attaque pour le savoir

la c'est le jugement du chasseur, pas du jabo ou du bomber qui a parlé

tous les pilotes qui ne m'ont pas écoutés, ne sont jamais rentrés

_________________

" Un pilote est un individualiste, rien n'est plus important que de le faire rentrer dans un dispositif " (Werner Mölders)
Revenir en haut Aller en bas
http://kwm-molders.amon-internet.fr
KWM_Tanzer
Oberstleutnant
Oberstleutnant


Nombre de messages : 9981
Age : 53
Localisation : Pieds secs mais pas loin de la plage
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Debriefing   Mer 21 Juil - 17:23

Dans la réalité, pour ce genre de mission, il aurait mieux valu faire 3 sorties (3 aller-retours dans la journée avec tout le dispo), et un seul largage à chaque passe. C'est ce qu'ils faisaient. Comme çà tu arrives à chaque fois par surprise depuis uen direction différente, en gardant la vitesse. Après la 1ere fois, en plus les pilotes de bombers connaissent l'emplacement de la cible et c'est de la routine.
Les Allemands faisaient comme çà quand ils repéraient un convoi ou un gros poisson en Méditerranée; les bombers se relayaient en plusieurs sorties à suivre, tant que la position du convoi était connue.

En plus bon, l'objectif au départ était de faire un peu de "tourisme pédagogique": voler sur les côtes françaises en découvrant les joies de la recherche de cibles en mer par temps pourri sur des gros zincs. Donc çà ne peut pas faire l'objet d'une série de missions, ce serait vite chiant. Et il faut bien admettre que si un commando de pilotes-baroudeurs se baladant en renfort sur les différents fronts (certaines unités ont joué ce rôle), on ne les aurait pas balancé du jour au lendemain sur des avions inconnus et difficiles à manier.
Revenir en haut Aller en bas
http://mach-shop.com
KWM_Tanzer
Oberstleutnant
Oberstleutnant


Nombre de messages : 9981
Age : 53
Localisation : Pieds secs mais pas loin de la plage
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Debriefing   Mar 26 Oct - 22:38

Kanalkampf 42 mission 1

Fw190A2 avec Hauswirth en 2, Mayer en 3.

Regroupement avec les 109 Jabos sur Ouistreham. Ensuite, mon Schwarm, qui est en arrière du dispo avec celui de Ramm qui est SK stagiaire, est lâché car on doit prendre plus d'altitude. Quand on reprend visuel, on est dans les 9h du Schwarm 1 qui passe au-dessus de nous.

On se dirige alors sur le SAGO (rivière en "chandelier") pour faire écran avec les bases ennemies. Hauswirth repère 4 contacts à 3h, qui réapparaissent nous faisant face. On les croise, Mayer fait un Immelmann, je le vois sur le dos plonger après après viré en montée derrière les bandits. Plutôt agressifs et qui cherchent la frontale.

En bas, le Schwarm 1 est engagé à basse alti. Mal placés depuis la première manoeuvre, moi et Hauswirth nous plaçons en couverture. Ne pouvant pas engager, on se place en attente. Je plonge sur un bandit qui menace Ramm mais suis à la verticale et doit redresser avant de pouvoir l'engager.

Pendant ce temps les 109 font leur boulot, et Ramm ordonne SAGO sur l'île de Wight, je m'y rends avec mon n°2 bien collé à mes basques. On repère alors un gros contact qui arrive de l'est. On le croise, je lâche une rafale en 3/4 avant, c'est un Sunderland.
Il est touché et pisse l'essence, je fais une 2° passe et je dis à Hauswirth de le reprendre mais il m'annonce 2 Spits qui se placent derrière nous. Il break à droite vers l'Angleterre, je vire vers les Spits mais sans pouvoir les engager, et me retrouve trop loin de Hauswirth que je vois se faire avoir par les Spits. Mayer a également été abattu après un gros voile noir....mon Schwarm est décimé. Toujours en couverture haute, je plonge pour reprendre un Hurry qui a lâché Ramm. C'est alors qu'au moment de tirer, je suis entouré d'un flot de traçantes bleues claires: un Wulf me fait du shoulder-shooting et manque de peu de me descendre! Je demande d'arrêter le tir, Schnaps annonce que c'est un IA, il continue, et finit par abattre le Hurry sous mon nez.

En rogne, j'annonce froidement que je vais abattre le Wulf. Je l'overshoote puis me replace, l'identifie parfaitement pour être sûr de ne pas descendre un Wulf humain, tire et lui arrache une aile. Tant pis pour les points perdus, ce genre de conneries commence à devenir insupportable (comme le MC205 qui m'a fait le même coup en Sicile), çà m'a un peu calmé.

Après çà, Ramm ordonne RTB, je rappelle mon n°4. Il manque un Wulf dans l'autre Schwarm, normal, c'est celui que je viens d'envoyer barboter chez les Rosbifs. On arrive sur Le Havre quand Ramm annonce des tirs de DCA: 4 Blenheims sont sur la base.
On les prend en frontale, Ramm en met un en flamme; je prends le 2° en frontale à la suite et lui mets le moteur gauche en feu. Il tombe peu après. Schnaps et Ramm vont finir les 2 autres tandis que je rentre à Caen pour désengorger Le Havre.

Mission réussie au sol, la majeure partie des hangars désignés comme cibles ont été détruits.

Revenir en haut Aller en bas
http://mach-shop.com
KWM_Tanzer
Oberstleutnant
Oberstleutnant


Nombre de messages : 9981
Age : 53
Localisation : Pieds secs mais pas loin de la plage
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Debriefing   Mar 9 Nov - 22:39

Mission 2

Décollage de Beaumont-le-Roger, Hauswirth en n°3. Passage pieds mouillés au Havre puis cap sur Cherbourg. Là, RV avec les (enfin le) Ju88, car les 3 IA de Spit se sont vautrés au décollage. Cà va coûter cher un peu plus tard...

On escorte donc le seul bombardier rescapé. On arrive à l'ouest de l'ile de Wight, donc à l'opposé des combats déjà engagés. On voit des traçantes dans nos 2h loin. Spit va se diriger vers Southampton quand je lui signale ce que je crois être 2 contacts devant lui. On plonge dessus avec les Wulfs d'escorte, mais ce sont 2 navires.

Spit engage alors son attaque, l'escorte se met en orbite droite sur le Y de l'embouchure. J'aperçois le sillage du Ju88 au ras de l'eau....puis Spit annonce qu'il a été tué par la DCA, sans même avoir pu approcher. C'est là que l'absence des IA a pesé lourd car les tirs se sont concentrés sur lui...

On aperçoit alors avec Hauswirth 4 contacts qui arrivent de l'est. De loin, il me semble identifier des petites silhouettes compactes, je pense que ce c'est l'autre Schwarm de 190 IA. Puis un combat s'engage, on voit alors arriver un groupe de 3 Spits dont un fumant. Je fais une passe dessus, en endommage un 2° mais ils sont très lents et ma passe est trop courte avant d'overshooter. Hauswirth s'apprête à les reprendre, quand une autre paire de bandits vire vers lui. Il vire, engage, je suis dans ses 6 haut. Je lui confie l'avion de gauche et prends celui de droite, ils remontent tous les 2 en chandelle. J'arrive sur le mien qui est quasi à la verticale devant moi, tire, et boum il m'explose sous le nez...quelques impacts mais j'annonce être OK.

Je vois alors passer une traçante, tente un split-S mais l'avion part dans tous les sens. Je fais ce que je peux pour le diriger vers la mer, étant au-dessus de la pointe est de l'ile de Wight, puis dois m'ejecter (une aile en moins). Je tombe à la flotte au large de l'ile de Wight au sud, pas loin d'un phare que je rejoins à la nage, où je retrouve Chili qui a neutralisé le gardien avec son Lüger. N'ayant nulle envie de nous nourrir avec le porridge, le boeuf bouilli à la confiture de pickles et le thé qu'il nous propose gentiment, nous appelons la Seenot qui envoie un He59. Du phare, je me mets sur la fréquence radio de Hauswirth que je renvoie à la maison après que Matt m'ait annoncé le retour de son groupe.

Matt décroche une Croix du Mérite avec 6 victoires sur des Spits et Hurricanes.

Revenir en haut Aller en bas
http://mach-shop.com
KWM_Spit973
Oberst
Oberst


Nombre de messages : 9912
Age : 60
Localisation : Cayenne - Guyane
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Debriefing   Mar 9 Nov - 22:52

Je souhaiterai avoir des explications

sur 2 Schwarms de JU88 qui vont au tapis au decollage

_________________

" Un pilote est un individualiste, rien n'est plus important que de le faire rentrer dans un dispositif " (Werner Mölders)
Revenir en haut Aller en bas
http://kwm-molders.amon-internet.fr
KWM_Schnaps
Oberleutnant
Oberleutnant


Nombre de messages : 3251
Age : 54
Localisation : Derrière un Revi
Date d'inscription : 21/07/2008

MessageSujet: Re: Debriefing   Mer 10 Nov - 7:32

Pas d'explication plausible.
Installation sur une base en béton, avec piste longue.
Avions chargés par défaut avec 4 SC250, donc pas de surcharge au décollage.
Revenir en haut Aller en bas
http://kwm-molders.amon-internet.fr/
KWM_Tanzer
Oberstleutnant
Oberstleutnant


Nombre de messages : 9981
Age : 53
Localisation : Pieds secs mais pas loin de la plage
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Debriefing   Mer 10 Nov - 11:24

Une explication possible: virage trop sec juste après le décollage. J'ai remarqué avec plusieurs types de bombers (Ju88, SM79, Blenheim, A20) que des virages plus serrés que 90° les font se casser la gueule s'ils n'ont pas eu le temps de prendre de vitesse.
Revenir en haut Aller en bas
http://mach-shop.com
KWM_Spit973
Oberst
Oberst


Nombre de messages : 9912
Age : 60
Localisation : Cayenne - Guyane
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Debriefing   Mer 10 Nov - 12:04

nan je fais toujours des extensions en ligne droite, ensuite j'ai viré gauche lentement, c'est dès le decollage que mon nr2 est allé au tapis entrainant les autres.

je vais simuler en local pour voir

_________________

" Un pilote est un individualiste, rien n'est plus important que de le faire rentrer dans un dispositif " (Werner Mölders)
Revenir en haut Aller en bas
http://kwm-molders.amon-internet.fr
KWM_Spit973
Oberst
Oberst


Nombre de messages : 9912
Age : 60
Localisation : Cayenne - Guyane
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Debriefing   Mer 10 Nov - 12:42

piste trop courte en bout de piste une foret tous au tas

_________________

" Un pilote est un individualiste, rien n'est plus important que de le faire rentrer dans un dispositif " (Werner Mölders)
Revenir en haut Aller en bas
http://kwm-molders.amon-internet.fr
KWM_Tanzer
Oberstleutnant
Oberstleutnant


Nombre de messages : 9981
Age : 53
Localisation : Pieds secs mais pas loin de la plage
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Debriefing   Mer 10 Nov - 13:28

classique: forêt, colline, maisons...

Sur la carte Libye, les Ju88 ne franchissent même pas les barbelés en bout de certaines pistes (Bardia, Tobrouk)

Pour les virages dont je parlais, c'est quand les IA décollent tous seuls sans humain qui leade: si on leur fait faire des virages trop secs juste après le décollage, ils se vautrent.
Revenir en haut Aller en bas
http://mach-shop.com
Rammbock
Hauptmann
Hauptmann


Nombre de messages : 1517
Age : 31
Localisation : Curacao
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Debriefing   Mar 21 Déc - 21:47

Photo du retour de première mission pour hartman! un pilote prommetteur!

2 victoires pour sa première sortie!!

Revenir en haut Aller en bas
KWM_Tanzer
Oberstleutnant
Oberstleutnant


Nombre de messages : 9981
Age : 53
Localisation : Pieds secs mais pas loin de la plage
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Debriefing   Mer 22 Déc - 0:45

Nous on a eu un timing un peu court. On fait 2 tours pour mettre en formation les 2 Schwarms, prend nos repères sur Ouistreham et part vers le nord, encore à seulement respectivement 4000 et 3000m au lieu des 5000 et 3500 prévus. Bravo repère d'abord le sous-marin, puis j'annonce 2 navires qui sont les vedettes de protection, et enfin, un navire de guerre qui arrive du nord.

Mais on est engagés tout de suite et sans assez d'altitude. Hotel ne peut pas dégager Bravo engagé à 3000m car on a aussi des Spits à 5000. Engagé plusieurs fois, et Schnaps devant rentrer, blessé, je plonge pour me dégager. J'envoie Bravo en extension au Havre. Une fois clair, je remonte et tombe sur des Beaufighters à 2500. j'en descends 2, amoche les 2 autres dont un qui pisse l'essence. Mais après 2 passes à 2500, je suis en danger, engagé à nouveau et lâche les Beaus. Bravo peut alors revenir sur zone et les engage à son tour.

Mon ailier IA fonce sur 2 contacts que je vois au nord-est. Des Spits. L'IA est devant, cet imbécile tire trop tôt et fait breaker le n°2 que je visais. je fonce sur le leader, tire, il éclate en morceaux alors que je me suis approché trop près, je percute les débris et me retrouve en parachute à 100m du pilote anglais sous le sien. Mais on est à 5km du Havre, dommage pour lui...

Pendant ce temps, le sweep a fixé une partie de la chasse ennemie à l'ile de Wight, puis je l'appelle en renfort sur l'objectif. Pas de résultat pour les Ju88, il faut dire que la visibilité était faible au-dessus de la mer, recherche de cible difficile et vol à basse altitude dangereux.
Revenir en haut Aller en bas
http://mach-shop.com
KWM_Tanzer
Oberstleutnant
Oberstleutnant


Nombre de messages : 9981
Age : 53
Localisation : Pieds secs mais pas loin de la plage
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Debriefing   Mer 29 Déc - 3:24

Mission 7:
Joli carton des 190 sur l'usine Hawker: 13 Typhoons détruits par un seul Fw!! (le seul qui a pu larguer ses bombes). Spit ne fait jamais dans la dentelle: quand ses bombes touchent, çà pète par paquets de 10.

Il s'est par contre produit un truc imprévu: c'est le Schwarm de JaBo qui a en fait assuré la protection du convoi maritime de façon bien involontaire. en effet, ce sont eux qui ont par hasard croisé la route des Beaufighters qui allaient attaquer le convoi, en abattant au moins 4.

Sur Calais, seuls des Spits sont donc venus tournicoter en attendant vainement leurs bombers, et au moins 6 sont allés au tas, dont un abattu par Chili en Bf110. (comme quoi le 110 a encore de beaux restes).

Après avoir perdu sa formation lors de récentes missions, cette fois, remarquable boulot de Heinz comme ailier. Le gros moteur du 190 n°2 était constamment dans mes 5 bien rivé à mes basques malgré la difficulté de la météo. Résultat: 2 belles victoires pour Heinz.
Revenir en haut Aller en bas
http://mach-shop.com
KWM_Spit973
Oberst
Oberst


Nombre de messages : 9912
Age : 60
Localisation : Cayenne - Guyane
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Debriefing   Mer 29 Déc - 10:51

Herr Major ce n'est pas 13 Typhoons , mais 19

arrivé sur la cote, mon Nr3 Jarno annonce etre engagé, un groupe de spits tombent dans nos 6, il break

de suite mon Nr2 Mayer est engagé. Il me dit je te lache suis engagé, à 500 m dans la crasse la galère,

je jette un oeil en arrière et je vois Mayer viré gauche une armada de zincs derrière lui, la chasse de 109 plonge a leur secours.

Ayant continué ma route personne ne me suis, je suis le seul a avoir encore une bombe, des l'engagement mon 2 et 3 ont largué les leurs, je fonce sur l'objectif l'oeil rivé au sol

2 minutes plus tard un village et 2 gros hangars, 4 batteries de dca m'encadrent, je suis perpendiculaire aux 2 hangars, je degage et plonge
je m'eloigne des dca.

je contourne le village de loin et je m'aligne sur les 2 hangars a la file, si je loupe le 1er au moins j'aurai le second, de 1200 je plonge plein
petit coup de rouli, pour ennuyer la dca, les hangars grossissent je largue 2 secondes apres explosion, je me sauve radada

Profitant de ma vitesse, je grimpre et retrouve mon groupe tous sain et sauf, avec Mayer nous croisons des beaufs, le secteur est bourré de zincs rouges, j'en aligne un son moteur flambe fuite carbu il commence a tomber, un nez jaune apparait et le finit foutu IA !

ensuite mon nr 2 et pris en chasse par des beaufs il grimpe en vad, Jarno fera la fete au beauf


le carbu commence a manquer surtout au 109 je leur indique de faire rtb, une fois posé sirene je me sauve aux abris

le groupe se pose eparpillé mais entier super mission





_________________

" Un pilote est un individualiste, rien n'est plus important que de le faire rentrer dans un dispositif " (Werner Mölders)
Revenir en haut Aller en bas
http://kwm-molders.amon-internet.fr
Chili
Invité
Invité


Nombre de messages : 250
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 25/08/2010

MessageSujet: Re: Debriefing   Mer 29 Déc - 15:39

KWM_Tanzer a écrit:

Sur Calais, seuls des Spits sont donc venus tournicoter en attendant vainement leurs bombers, et au moins 6 sont allés au tas, dont un abattu par Chili en Bf110. (comme quoi le 110 a encore de beaux restes).

Je veux consacrer cette victoire à Spit, car c'est grâce à son MasterClass de JaBo que je fréquente Bf110. Et je dirais qu'il est devenu mon second zinc préféré après FW190 Smile
Revenir en haut Aller en bas
KWM_Spit973
Oberst
Oberst


Nombre de messages : 9912
Age : 60
Localisation : Cayenne - Guyane
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Debriefing   Mer 29 Déc - 16:34


_________________

" Un pilote est un individualiste, rien n'est plus important que de le faire rentrer dans un dispositif " (Werner Mölders)
Revenir en haut Aller en bas
http://kwm-molders.amon-internet.fr
KWM_Tanzer
Oberstleutnant
Oberstleutnant


Nombre de messages : 9981
Age : 53
Localisation : Pieds secs mais pas loin de la plage
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Debriefing   Mer 5 Jan - 2:07

1ere partie (qui était censée être la plus facile) de l'opération Foudre de Jupiter.
Les 3 cuirassés et leur escorte sont sortis du port de Brest de nuit pour ne pas se faire repérer, et ont parcouru avant le lever du jour la distance Brest-pointe du Cotentin.

Le Schwarm de Ramm, parti de Cherbourg, le trouve le premier. Rapidement, ils interceptent des Walrus, mais c'est trop tard, ils donnent l'alerte avant d'être abattus.

Les 110 arrivent sur zone, attendent au nord de Cherbourg et trouvent à leur tour le convoi. Pendant ce temps, mon Schwarm, devant prendre le relais à partir de Cherbourg, approche du Cotentin depuis Le Havre.

Ce convoi va alors nous lessiver, autour de lui çà tombe comme des mouches, çà va être la mission à l'élimination. Psy qui est mon n°2, repère 4 contacts à l'est du convoi. On plonge dessus. Pendant la descente, il m'annonce qu'un Spit m'engage, je garde ma vitesse en esquivant les tirs, puis fais une passe frontale trop latérale donc ratée, sur des Sunderlands, et les annonce aux 110, demandant à la chasse de remonter pour prendre les Spits.

J'ai alors perdu de vue mon groupe. Psy a abattu un Spit mais est endommagé. Je lui conseille de rentrer à Cherbourg tant qu'il peut encore profiter de sa victoire...Puis c'est Schnaps, mon 3, qui est engagé. Je vois un combat à basse alti au nord du convoi, vire, mais un nuage me le masque alors pendant ma descente, et Schnaps annonce qu'il va percuter la mer...En arrivant, je vois des contacts qui s'égayent, une grosse silhouette: tant qu'à faire, je fais une passe sur un Sunderland, lui mettant un moteur en feu. Il tombe peu après.

Je remonte mais m'aperçois que je suis seul survivant de mon Schwarm. Ramm et Mayer ont aussi attaqué les Spits et pendant ce temps, les 110 ont engagé les Sunderland. Bull, touché, se pose sur l'eau où son 110 continue de flamber, étrange spectacle.

Je demande alors à Mayer de me rejoindre en couverture au-dessus, mais il annonce de nouveaux contacts, vire, et dit alors que son moteur est HS. Je lui dis de rentrer aussi, nous n'avons plus alors qu'un 110 avec un IA endommagé, et 2 Fw190 humains plus 2 ou 3 IA qui restent. Ramm se fait des frayeurs en poursuivant des Spits au milieu des tirs des cuirassés, c'est un feu d'artifice mortel au large de Cherbourg. Hélas c'est un Spit qui lui coupe une aile, il doit sauter, Mayer a rejoint Psy à Cherbourg, il ne reste plus que Spit et moi sur zone.

Mais il reste aussi des Spits; je dégage Spit, mais overshoote les bandits, j'en ai compté encore 4. Heureusement les IA m'aident: ils attaquent les Spits dont les copains rappliquent derrière, j'arrive et vais ainsi en descendre 2, plus un dernier qui repartait vers le nord et se découpe sur les nuages, qui m'explose à la gueule (quelle idée!!).

Il est H+50, j'annonce à Spit qu'on rentre dans 5mn; après les Sunderland déroutés de leur patrouille pour attaquer le convoi, il a vu arriver 4 bimoteurs qui ont tous succombé à la FlaK des cuirassés.

Enfin, à H+55, le convoi et pratiquement au nord de Caen, il passe sous le contrôle du secteur Le Havre pour la suite. Nous rentrons à notre tour.

Maintenant, la RAF est alertée et elle va sûrement intensifier ses raids au fur et à mesure qu'on approchera du Pas-de-Calais...et la météo va se détériorer. Pourtant, le Fw190 est le maître du ciel de la Manche, et pour l'instant aucune attaque n'a été veritablement dangereuse pour nos bâtiments qui filent à près de 30 noeuds vers Kiel.
Revenir en haut Aller en bas
http://mach-shop.com
KWM_Tanzer
Oberstleutnant
Oberstleutnant


Nombre de messages : 9981
Age : 53
Localisation : Pieds secs mais pas loin de la plage
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Debriefing   Mer 12 Jan - 10:36

Foudre de Jupiter 2/3

Cette fois le convoi approche de la partie la plus dangereuse: le goulet entre l'Angleterre et le Pas-de-Calais, et la RAF est alertée.
Un des cuirassés a touché une mine et se déroute sur Dieppe à petite allure. Il risque d'être une proie facile.

Le premier groupe, celui de Ramm, arrive en premier comme prévu et repère le convoi. La tâche est difficile car la météo est bouchée, on ne voit que par quelques trouées et la couche monte à 3000m. Les 110 arrivent sur zone et repèrent heureusement rapidement des Bostons qui vont attaquer le navire isolé, et les attquent.

Pendant ce temps, la chasse a fort à faire avec l'escorte de Spits qui essaye de les détourner, et descend à basse altitude, situation dangereuse; Schnaps puis Hartmann vont se retrouver en parachute.

Ma formation est montée à 5000 pour avoir une meilleure vue; partis de Beaumont le Roger, on arrive sur zone en dernier, on se place en orbite devant le trajet du convoi en écran. Je repère 2 Spits qui volent vers le nord au sommet des nuages, on leur fait leur fête avec Mayer, qui plonge ensuite faire un chouf.

Des hordes de Swordfish arrivent alors de toutes les directions. De mon perchoir, j'attends la chasse d'escorte et indique des sillages d'avions ou de torpilles qui révèlent les assaillants. Ramm est touché par notre propre DCA, mais les Swordfishes se font massacrer.

Enfin, à H+52, notre boulot est terminé, on rentre. Même si cette fois l'attaque anglaise a été plus organisée, elle n'a pas été plus efficace, et on a eu moins de pertes. Maintenant le plus dur est fait, la météo va s'améliorer et une fois le Pas-de-Calais franchi, le danger diminuera progressivement pour nos navires. Jusque là l'opération est un succès.
Revenir en haut Aller en bas
http://mach-shop.com
KWM_Tanzer
Oberstleutnant
Oberstleutnant


Nombre de messages : 9981
Age : 53
Localisation : Pieds secs mais pas loin de la plage
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Foudre de Jupiter 3/3   Mar 18 Jan - 23:49

A part celui qui a dû se dérouter vers Dieppe pour avarie après avoir touché une mine, les cuirassés ont franchi la Manche, l'opération est un succès. Le Général Galland qui avait organisé l'opération nous a envoyé un télégramme de félicitations.

L'opération aura été globalement coûteuse en chasseurs car la chasse anglaise est de plus en plus mordante. Ils volent haut, arrivent par vagues, font des sweeps pour nous écarter de leurs bombers (ils appellent çà des "Circus")...

Pourtant, c'est leurs bombardiers qui ont été d'une totale inefficacité. Les Wellingtons, Swordfish et Bostons qui ont mené des attaques ont été décimés par la Flak des navires et par nos chasseurs. Pas un seul coup au but n'a été enregistré sur aucun navire!
Lors de cette dernière mission, une torpille qui avait manqué sa cible a fini par exploser sur le phare au sud-est de Douvres...

3 Schwarms ont décollé de Berck, St-Omer et Dunkerque. Mayer mène celui du nord avec Hartmann et va se placer en écran au nord du convoi. Mon Schwarm arrive sur Audembert, à l'arrière des navires, mais avant même que notre dispositif se mette en place, Hartmann est abattu par un Spit et Mayer est en difficulté. J'ordonne aux intercepteurs de se mettre en attente sur Calais et demande à Mayer de converger vers nous, mais il n'a pas le temps...le Schwarm jaune est décimé.

On aurait de toute façon pas eu le temps d'intervenir à leur secours car Bull, mon n°3, annonce 4 contacts à 3h. On croise un flight de Spits. Je me place dessous et fais une frontale par le bas au croisement, le n°3 prend toute ma rafale dans le moteur, il est out...mais Bull annonce de suite avoir percuté un Spit....sans doute celui que j'ai touché car il ne me sera pas homologué. Le problème est que je me retrouve seul avec les IA contre 6 Spits qui restent.

Spit détache son 3, Chili, qui grimpe pendant que je me débats avec des Spits agressifs. Je me retrouve sur Douvres, en lâche un que je reprends ensuite et descends. Je reprends de l'altitude sur Audembert et Chili prend le relais, engage et abat 2 Spits au nord du convoi.

A ce moment-là, des A20 arrivent, Spit et Heinz engagent mais je vois la Flak les fumer dès qu'ils passen au-dessus des navires.
Plus de Spits dans les parages, Chili et moi restons en orbite haute à 4000m pour parer à toute éventualité; une 2° vague de bombardiers arrive, mais mal synchronisée avec la première, Spit et Heinz se sont replacés et les massacrent.

Il est H+40 environ, le convoi dépasse Dunkerque, plus rien à l'horizon: c'est gagné, Foudre de Jupiter a réussi et nos bateaux foncent vers Kiel maintenant hors de portée des Anglais. Si le Bomber Command n'a pas été en mesure de lancer une opération efficace, par contre la chasse anglaise s'endurcit et devient de plus en plus dangereuse.
Revenir en haut Aller en bas
http://mach-shop.com
KWM_Spit973
Oberst
Oberst


Nombre de messages : 9912
Age : 60
Localisation : Cayenne - Guyane
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Debriefing   Mer 19 Jan - 0:30

Tout est dit

a part que lorsque la chasse rouge a été signaléee sur le convoi, nous nous sommes eclipsés vers la terre du coté de Calais.




_________________

" Un pilote est un individualiste, rien n'est plus important que de le faire rentrer dans un dispositif " (Werner Mölders)
Revenir en haut Aller en bas
http://kwm-molders.amon-internet.fr
KWM_Tanzer
Oberstleutnant
Oberstleutnant


Nombre de messages : 9981
Age : 53
Localisation : Pieds secs mais pas loin de la plage
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Debriefing   Mer 19 Jan - 2:27

Je n'avais pas fait le test offline mais je me suis aperçu que je voyais bien les A20 depuis une altitude de 4500m. Avec les 190, vous pouvez monter plus haut qu'avec des 110 car il supporte plus de 800km/h en piqué donc vous pouvez plonger depuis 3000m sur des bombers radada. Vous y gagnerez en sécurité car en déboulant à cette vitesse les mitrailleurs ne vous toucheront pas et s'il y a de la chasse adverse ils vous verront juste passer en trombe et tirer.

On a eu de la chance que les Spits s'en prennent aux Wulfs en altitude parce que si vous étiez engagés, vous n'auriez pas eu assez de vitesse pour les lâcher le temps que la cavalerie arrive. Faire remonter Chili et son n°4 a sûrement sauvé la mission parce que tout seul j'aurais pas pu empêcher les Spits restants de vous tomber dessus. A mon avis c'est une bonne habitude à prendre, que les intercepteurs de bombers se relaient, une partie en haut, une partie en bas, puis on change.

Plus çà va plus j'ai en tête les directives de gars comme Delfino ("ne jamais engager tous ses avions en même temps"); il faut que les pilotes se maitrisent en que tout le monde ne plonge pas en même temps vers une cible, sinon personne ne peut aider personne. La technique JaBo est un bonne école pour çà à mon avis, à reproduire en situation d'interception et de couverture de l'interception.
Revenir en haut Aller en bas
http://mach-shop.com
KWM_Tanzer
Oberstleutnant
Oberstleutnant


Nombre de messages : 9981
Age : 53
Localisation : Pieds secs mais pas loin de la plage
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Debriefing   Mer 26 Jan - 0:15

La rhubarbe, c'est pas bon hein? les Rosbifs ont pas aimé en tous cas. On a eu très peu de pertes, et seulement matérielles, alors que 6 Beaus sur 8 sont allés au tas, ainsi que les 2/3 de la chasse d'escorte et les 2 Sunderlands qui patrouillaient dans le secteur de Dunkerque...pas de détail.

Certes, les tactiques anglaises ont évolué: connaissant notre volonté de fixer leur chasse pour la séparer des bombers, ils l'envoient directement sur nos chasseurs pour les fixer à leur tour et espérer que leurs bombardiers passeront. C'est sans compter avec les Bf110.

Ma mission n'a pas duré longtemps: je repère 2 contacts qui volent vers le sud-ouest à l'est de Dunkerque. Bizarre, seulement 2...je ne me rappelais plus la route des bombers ennemis, donc je vais voir. Peut-être que les 2 autres du flight sont en contrebas dans les nuages...
Mayer suggère des Sunderlands en patrouille côtière...et c'est bien çà. Je les croise; mon IA en cartonne un, j'annonce que je fais une seule passe d'opportunité pour ne pas gaspiller les mun', mais le bestiau me touche durement au moteur qui commence à couiner...mission terminée. Je redescends sur Dunkerque avec la puissance qui chute rapidement, termine au passage le Sunderland que je mets en feu et me pose. De là, je deviens un contrôleur au sol. 2 alertes auront lieu à Dunkerque et Audembert, mais pas d'attaque. Celles-ci se concentrent au sud (Berck, Nuncq) et au centre (St-Omer).

Il ne reste qu'une mission à jouer sur ce front, la recherche de convois maritimes en mer du nord sur Fw200 avec escorte de Ju88C.

Ensuite, départ pour la Crimée où von Manstein a besoin de renforts pour briser la résistance de Sebastopol qu'il pilonne au mortier sur rail de 400mm...
Revenir en haut Aller en bas
http://mach-shop.com
KWM_Tanzer
Oberstleutnant
Oberstleutnant


Nombre de messages : 9981
Age : 53
Localisation : Pieds secs mais pas loin de la plage
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Debriefing   Mer 2 Fév - 3:43

Du lourd! pour cette dernière mission, c'était pêche au gros: à grosses cibles, grosses armes...
Première mission en quadrimoteur pour le Hptm Spitz...
Malgré la prise en main rapide qui nous a été octroyée, personne n'est rassuré à l'idée de voler sur le fragile Fw200, ou de rencontrer des Mosquitos ou des Beaufighters en Ju88C...

Une mission longue durée également, et pour çà, les multimoteurs sont agréables: çà vole quasi tout seul, et avec le stabilisateur, on peut aller se chercher à boire, se rouler une clop, ou aller au chiottes...

Une nav' assez facile pour nous: on longe la côte jusqu'à l'embouchure de l'Amazone ou je ne sais trop quoi (la Volga d'après Mayer...). C'est long: j'ai l'impression d'être suspendu en l'air à l'avant du 88, en regardant en bas çà me colle presque le vertige, un truc jamais ressenti en monomoteur...On est montés à 3500m pour faire un peu d'énergie (qui se révèlera vitale).

Arrivés à l'embouchure, rendez-vous sans problème avec les Condor de Chili. Mais il était temps qu'on arrive: quelques minutes après, Heinz annonce des contacts à 9h. Je cherche à identifier, j'envoie mon 3 les renifler, mais pendant ce temps, les 2 bimoteurs me remontent et m'enroulent dans les 7 bas... mes ailiers ont du mal à rattraper les bestiaux...çà devient inquiétant.
Je passe en mitrailleur malgré le risque que les 4 canons de 20mm du Beau se mettent à cracher...je l'arrose copieusement, il perd des débris et se met à fumer, mais j'arrive à cours de munitions et il suit toujours.

Cà commence à sentir mauvais, Heinz doit s'éjecter, Badfly est aux prises avec le 2° Beau. Sur son appel, je breake, cette fois je plonge, la manoeuvre défensive du 190 est efficace aussi en 88: je le lâche, et Badfly se rapproche et le descend. Celui qui m'a lâché s'en prend au 3° 88, IA, qui fume, je remonte et lui retombe dessus. Il grimpe, je me rapproche, fais cracher les canons: le Beau part en morceaux.

Pendant ce temps Chili est tranquille et va couler un par un les 3 Liberty Ships du convoi qui n'arriveront jamais à Murmansk. 3 contacts surgissent: je les croise et identifie des Sunderlands en patrouille, le porc-épic des mers du nord...Badfly en descend un, je fais une passe, pas très rassuré (le dernier que j'ai attaqué m'a niqué un moteur de Fw190...), l'explose. Chili annonce RTB, on ne fait pas de zèle et le 3° repart (il est apparemment tombé plus tard sur notre autre groupe...).

Ne voulant pas rentrer à Calais, on se fait ramener par Chili à Lilles, il est facile à suivre avec un moteur fumant...Je n'aime pas cette région trop plate à mon goût pour la nav', çà me rappelle nos rares incursions vers Nivelles pendant la campagne de France où on se contonnait à la Meuse et aux Ardennes...On pose nos gros culs sans encombre malgré le manque de longueur de la piste.

Brave bête ce Ju88C: c'est un peu un gros Wulf bimoteur: gros armement, faible maniabilité, il faut faire pareil: bien prendre de l'altitude pour emmagasiner de l'énergie. Mais bon, attaquer des quadrimoteurs en boxes avec çà...merci. Ce sera une autre histoire, on préfèrera les Bf110G4...
Revenir en haut Aller en bas
http://mach-shop.com
KWM_Spit973
Oberst
Oberst


Nombre de messages : 9912
Age : 60
Localisation : Cayenne - Guyane
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Debriefing   Mer 2 Fév - 10:41

Hier soir grosse fiesta à l'escadrille et bien arrosé, une naissance ou un divorce je sais plus...

De ce fait les pilotes de FW200 sont K.O, avec Jarno on relève le défit un FW200 et hop direction une attaque de convoi.

Nous devons retrouver la chasse de couverture a Dunkerque, nous ne la trouverons jamais pas grave avec mon Nr2 on on aime autant.

Je lance mon groupe dans un gigantesque contournement tactique, les mecs de la chasse sont mort de rire, pas grave je leur dit de partir sur l'objectif, moi et Jarno nous prenons un cap 300 vers le convoi.

Tout fonctionne à merveille, les 88 après la découverte du convoi se font engager, et nous pépères arrivons sur le convoi que l'on engage direct, je ne fait qu'une passe comme à mon habitude un cargo au fond, Mon nr 2 fonce sur un destroyer qu'il endommagera, mais prendra un bon coup dans le moteur 3 plus une belle fuite de carbu RTB

Les 88 collent au plus pret mon Nr2 ils se poseront à Calais, moi je visite un peu Dunkerque avant d'annoncer à Jarno qu'on se posera St-omer nous connaissons bien le coin

Jarno et en approche zinc troué moteur HS, il se pose avec l'aile qui tapera au sol, l'avion stabilise et stop ouf il est sauf, il saute du 200 et s'éloigne au plus vite, car le moteur nr 1 s'enflamme.

Par radio j'apprends qu'un des gars des 88 de l'escorte se tue a l'attero encore un de nos gars entrainé à la va vite...

Ensuite retour au mess pour finir la fête




_________________

" Un pilote est un individualiste, rien n'est plus important que de le faire rentrer dans un dispositif " (Werner Mölders)
Revenir en haut Aller en bas
http://kwm-molders.amon-internet.fr
KWM_Mayer
Hauptmann
Hauptmann


Nombre de messages : 793
Age : 26
Localisation : bretagne
Date d'inscription : 07/03/2010

MessageSujet: Re: Debriefing   Mer 2 Fév - 12:15

Le mec qui a etait entraîner a la va vite t emmerde royalement mais au moins lui il se trompe pas dans sa nav de plus s de50km
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Debriefing   Aujourd'hui à 2:05

Revenir en haut Aller en bas
 

Debriefing

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» DEBRIEFING tournoi du 3 et 4 Avril 2010 a Chauvigny (86)
» DEBRIEFING du tournoi "Flames of War" de Cergy les 23/24 Octobre 2010
» Debriefing Black Pearl
» [debriefing] Mission Pique-nique au lac Satif
» DEBRIEFING fete du jeu de Neuville du Poitou les 21/22 Mai
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Escadrille virtuelle Kommando Werner MOLDERS :: Archives Campagnes KWM :: Kanalkampf 41-42 (Terminée)-